Les Bantous de la capitale : tous les chemins mènent à Brazzaville (15/08/19)

Célébration à Brazzaville des 60 ans des Bantous de la capitale

0
399
De gauche à droite Blanchard Ngokoudi (producteur), Simon Mangouani (chef d'orchestre), Faustin Nsakanda,(Dr artistique adjoint), Dieudonné Loussakou (président), Edo Ganga (patriarche co-fondateur), Le Président Denis Sassou Nguesso, Fregh Ganga (chant. Relation publique), Siméon Malonga "Rikky", Mpassi "Mermans"(guitariste), Dieudonné Moyongo (ministre culture), Sassou Claudia (conseillère à la communication présidentielle) Makirimbia (Percussions), Lydie Pongault (conseillère à la présidence de la Rép. culture et art).

Le vendredi 3 mai 2019, le président congolais, Denis Sassou N’Guesso a reçu en audience, les membres du groupe musical les Bantous de la capitale, l’orchestre le plus ancien du bassin du Congo.

Cette rencontre entre le numéro un congolais et les membres des Bantous de la capitale a marqué le lancement officiel par le président de la république des préparatifs de la commémoration  du 60ème anniversaire de cet orchestre créé le 15 août 1959 chez Faignond, à Brazzaville.

Ce lancement permettra au Comité d’organisation de préciser les contours de l’évènement qui rassemblera toute l’Afrique musicale, avec l’implication de toute la nation congolaise.

En mars dernier, le ministre congolais de la Culture et des Arts, Dieudonné Moyongo a annoncé à Brazzaville que le gouvernement mettra à la disposition de ce groupe les moyens qu’il faut pour célébrer leur 60e anniversaire avec faste et dans l’apothéose.

Les 60 ans des Bantous : Donner un grand souffle aux commémorations et impliquer davantage de jeunes mélomanes dans le devoir mémoriel.

Ce programme phare de l’orchestre Les Bantous de la capitale doit devenir une référence et un acteur incontournable sur la mise en œuvre d’activités opérationnelles diversifiées et de grande visibilité à travers le Congo et l’Afrique, pour lui permettre de contribuer significativement à une meilleure connaissance et intégration culturelle de l’histoire de la musique congolaise.

En effet, ce programme qui aborde l’histoire de l’orchestre Les Bantous de la capitale à travers un livre “Les Bantous de la capitale 60 ans “ de Clément Ossinondé permettra de mieux comprendre historiquement la formation et l’évolution depuis plus d’un demi-siècle de l’orchestre présenté comme patrimoine national.

S’appuyant sur les motivations réelles, ce programme prévisionnel des Bantous développe un large spectre d’activités touchant à différents domaines d’action :

1° Mise en place d’un Comité d’Organisation des festivités des 60 ans.

2 – La réalisation d’un double album CD/DVD “Légende”, et  qui reproduira une sélection des œuvres de la carrière de l’orchestre.

3 – Dotation à l’orchestre d’une nouvelle série d’instruments de musique.

4 – Acquisition d’un siège-dancing pour l’administration et les productions de l’orchestre.

5 –  Le tournage d’un film  documentaire sur l’histoire des Bantous de la capitale

6 –  La sortie d’un livre chronologie des 60 ans des Bantous de la capitale

7 – Une tournée promotionnelle au Congo-Brazzaville, en RDC et  en Europe

8 – la création d’une antenne à Paris des 60 ans des Bantous, pour la promotion médiatique (site internet, intervention sur toutes les chaines TV, radio et réseaux sociaux)

9 – En guise de récompense pour le plus vieux musicien de la musique congolaise sur les deux rives du fleuve Congo, l’envoie en Europe du chanteur Ganga Edo (86 ans) pour un bilan médical.

10 – Préparation de l’arrivée de nombreux invités en provenance de l’extérieur, et notamment de la République démocratique du Congo (RDC) voisine.

11 – La programmation des Bantous de la capitale au grand banquet présidentiel des 59 ans de la république du Congo reste acquise et prévoit des pourparlers entre le Ministère de la culture et des arts, ainsi qu’avec la commission nationale des fêtes sur les préparatifs et   sur le déroulement des manifestations.

C’est dire, le 15 Août 2019 promet de beaux moments à Brazzaville à l’occasion des 60 ans d’existence de l’orchestre Les Bantous de la capitale. Un anniversaire qui s’annonce éclectique et métissé, par l’ampleur des spectacles de qualité, en vu de créer de la confiance. Un anniversaire pour chanter, danser et aimer.

12 – Entretemps et cumulativement avec les préparatifs des 60 ans, l’orchestre a maintenu La régularité des concerts dans les bar-dancing “La Détente”  et “Macedo” à Bacongo (1er arrondissement de Brazzaville) et les galas à “la Cafet'” de l’Institut Français du Congo.

Observations: Un programme ambitieux, mais qui laisse septiques les musiciens des Bantous eux-mêmes, car en moins de trois mois de l’évènement, on ne voit rien venir. Souhaitons que le tout s’amorcera d’ici peu pour la reconnaissance des mérites de ce groupe, dont l’histoire est intimement liée à celle de la République du Congo.

Clément Ossinondé

LAISSER UN COMMENTAIRE