Le tournoi à 7 « Africa Men’s Sevens 2019 » démarre sur les chapeaux de roue

0
570
Connor Pritcharo of Zimbabwe challenged by Ladipo Azeez Olaitan of Nigeria during the 2019 Rugby Africa Mens 7s match between Nigeria and Zimbabwe at the Bosman Stadium, Brakpan on the 08 November 2019 ©Muzi Ntombela/BackpagePix

La première journée du tournoi « Africa Men’s Sevens », sponsorisée par la Société Générale, s’est achevée hier dans la ville de Johannesbourg. Le tournoi est accueilli par la fédération sud-africaine de rugby et organisé par Rugby Afrique.

Quatorze équipes se sont affrontées pour décrocher leur place aux Jeux Olympiques de Tokyo 2020 et à la World Rugby Sevens Series.

Vainqueur de l’édition 2018, le Zimbabwe a défendu son titre en remportant le match qui l’opposait au Nigeria, lors du premier match de la journée. Zimbabwe a également battu le Nigeria 24-21, dans un match très disputé.

Le Kenya, qui figure parmi les favoris du tournoi, a commencé la compétition par une victoire contre la Côte d’Ivoire. Surnommé « Shujaaa », le Kenya a battu les africains de l’ouest sur le score de 36-7.

Alors que l’Ouganda a largement dominé l’île Maurice sur un score de 57-0, Madagascar a battu le Botswana 38-12 au cours d’un derby d’Afrique australe.

Le voisin du Botswana, la Zambie, a dominé le Ghana en s’imposant 19-7, tandis que la Tunisie a subi une défaite face à la Namibie sur le score de 26-21.

Les matches du premier tour se sont terminés après la victoire impressionnante du Sénégal sur le Maroc avec un score final de 29-17.

Le Kenya et le Zimbabwe, favoris du tournoi, n’ont tout simplement pas pu être inquiétés au cours de cette première journée, puisqu’ils ont tous les deux remporté leurs 3 matchs, maintenant ainsi leur espoir de qualification pour les Jeux Olympiques.

D’autre part, les espoirs de l’île Maurice de se qualifier pour le tournoi mondial se sont envolés, succombant à des défaites face au Ghana et au Maroc, après avoir débuté la compétition en s’inclinant devant l’Ouganda.

La Côte d’Ivoire, quant à elle, a créé la surprise en battant 26-5 une équipe tunisienne très en vue, lors d’une rencontre passionnante.

Les matchs se poursuivront ce samedi 9 novembre, et les meilleures équipes s’affronteront pour tenter de gagner un ticket pour les Jeux Olympiques de Tokyo en 2020.

Réactions

Bronson Weir (Entraîneur principal du Nigéria)

« Nous avions bien commencé, mais nous avons manqué d’énergie, ce qui a affecté notre performance. Nous devons travailler sur ce point pour les matchs futurs. Nous allons affronter la Zambie lors du prochain match alors que nous avons quelques blessés. Il nous faut rectifier un certain nombre de points. » 

Paul Feeney (Entraîneur principal du Kenya)

« Nous étions un peu lents au début, mais notre jeu est monté en puissance et nous avons marqué quelques bons essais. Nos passes étaient belles et percutantes, ce qui rend le match intéressant à regarder. L’affrontement avec l’Ouganda, ce samedi, devrait être très disputé. »

Rouchaleon Christoph (Entraîneur principal du Maroc)

« Honnêtement, notre jeu n’a pas été bon en cette première journée. Cette nouvelle équipe, encore en construction, doit apprendre à se connaître. Nous sommes parvenus à marquer des essais, mais en même temps nous avons trop concédé. Nous devons donc améliorer nos plaquages. »

Par APO

LAISSER UN COMMENTAIRE