Le Plus de Jeune Afrique consacré à l’Afrique centrale

0
972

Dans son dernier numéro, du 4 au 10 septembre 2016, Jeune Afrique consacre un dossier spécial à l’Afrique centrale. Une région fortement touchée par la chute des cours des matières premières dont dépend grandement le développement économique, contraignant les Etats de la sous-région à revoir à la baisse leurs investissements publics.

« La baisse actuelle des cours des matières premières semble intervenir au plus mauvais moment et brise l’élan pris depuis dix ans par les Etats de la sous-région », écrit Olivier Caslin dans ce spécial de 14 pages.

En dépit des fluctuations des cours de matières premières, l’hebdomadaire panafricain note toutefois la poursuite de grands chantiers d’infrastructures dans certains secteurs.

La couverture du Spécial, illustrée par une vue panoramique du grand barrage d’Imboulou au Congo Brazzaville, donne le ton du dossier sous le titre « Coup de pompe ». Elle invite les lecteurs à en savoir plus sur les secteurs qui continuent à bénéficier d‘importants chantiers dont JA livre les sources de financement.

Dans son « Plus », Jeune Afrique propose aussi un panorama des « Grands aménagements et petits arrangements » et s’entretient avec Symerre Grey-Johnson, directeur de la division intégration régionale et commerce du Nepad. Cet entretien examine l’impact de la baisse des cours des matières premières sur les programmes d’infrastructure en cours.

Il s’est également intéressé à l’urbanisation à travers les « Métropoles en friche » telles que Libreville, Brazzaville et N’Djamena qui sont désormais au centre de plans d’aménagement, souligne le journal. Ainsi qu’à la carte sous-régionale « Gimac ». Un « visa pour l’intégration », commente l’hebdomadaire.

Enfin, la fiction du réalisateur camerounais Jean-Pierre clôt ce Spécial à lire absolument.

LAISSER UN COMMENTAIRE