Le marketing et le digital, nouveaux chevaux de bataille de l’ONMT

L’Office du tourisme se félicite du taux de croissance de la destination Maroc

0
468

L’Office national marocain du tourisme (ONMT) dont l’une des missions est de promouvoir la destination Maroc à l’international a toutes les raisons de se réjouir.

En effet, l’industrie touristique nationale se porte bien et l’ensemble des indicateurs indiquent qu’elle est sur la bonne voie. Mieux, elle évolue dans une conjoncture plutôt positive. 

Il faut dire qu’en l’espace de dix années, le pays a pu se hisser au premier rang des pays touristiques à l‘échelle continentale en devenant la première destination en Afrique, a souligné le directeur général de l’ONMT, Adel El Faki, citant les données statistiques publiées par l’Organisation mondiale du tourisme (OMT). 

Lors d’une rencontre tenue mercredi 22 janvier dans un palace à Casablanca, il a indiqué que les estimations en rapport avec l’évolution du secteur touristique pour l’année 2018 confirment la tendance haussière observée en 2017. 

En effet, il apparaît que le nombre de touristes a atteint 11,3 millions de touristes à fin novembre dernier. Ce qui correspond « à une moyenne d’un million de touristes par mois et une hausse de 8,5% par rapport à l’année précédente », a-t-il précisé. 

A noter que cette rencontre, consacrée à la présentation des réalisations et des perspectives de l’ONMT dans le cadre de la promotion de la destination Maroc, a été aussi l’occasion pour son DG de rappeler qu’entre 2000 et 2017, l’Organisation mondiale du tourisme a relevé que le taux de croissance annuelle moyenne de la destination Maroc (TCAM) en termes d’arrivées a été de 6%, dépassant de 2 points le TCAM monde. 

A en croire l’Office, ces chiffres ont une signification particulière pour le tourisme marocain dès lors qu’ils traduisent la résilience et l’incontestable croissance qui « résulte en grande partie des actions de promotion et de commercialisation de la destination Maroc». 

Pour l’ONMT, il n’y a pas de doute que ces chiffres sont également le fruit de stratégies nationales multisectorielles qui ont permis le développement des infrastructures routières, aéroportuaires et notamment ferroviaires couronnées par le lancement de la LGV, sans oublier le renforcement de l’attractivité de la destination avec l’arrivée d’enseignes internationales.

Et de rappeler, en 2017, le Maroc a enregistré 11,3 millions de touristes, correspondant à une hausse de 10% par rapport à 2016, et qu’en parallèle ses recettes touristiques ont attient plus de 70 milliards de dirhams durant cette même période. 

Pour le directeur général de l’ONMT, il est important de souligner toutes ces avancées et les évolutions que connaît le tourisme national d’autant que l’organisme public dont il a la charge a conçu un plan d’action 2019 qui ambitionne de mettre en œuvre une dynamique de renouveau dans l’objectif d’aboutir à court et moyen termes à une transformation profonde de l’Office, tout en maintenant l’accélération des plans et chantiers en cours. 

Soulignons que le nouveau plan dont les grandes lignes ont été dévoilées lors de cette rencontre s’appuie sur des fondamentaux du marketing et du digital. 

Il «vise à faire prendre à l’ONMT le virage digital tant attendu, notamment à travers l’adoption d’une communication en phase avec l’évolution du secteur touristique mondial », a indiqué l’organisme public assurant qu’il capitalise sur les acquis des chantiers précédemment menés. 

Selon les précisions de l’ONMT, ce plan s’articule autour de deux missions principales : marqueter et commercialiser la marque touristique Maroc en utilisant des moyens innovants permettant de faire face à la concurrence régionale et mondiale. 

A propos de ce retour sur les fondamentaux du marketing et du digital, Adel El Fakir a précisé que ledit plan d’action prévoit la mise en œuvre d’un certain nombre d’actions structurelles dont l’objectif principal est de faire prendre à l’organisme pleinement le virage en s’appuyant sur l’analyse constante des données (data et big data), estimant que cela est un préalable indispensable pour l’adoption d’une stratégie marketing plus pointue et mieux affinée. 

Pour l’ONMT et son DG, cette analyse est capitale dans le sens qu’elle «permettra la flexibilité et la réactivité nécessaires dans ce secteurs mondialement très compétitif», assurant que la promotion du tourisme interne ainsi qu’une campagne ciblant les Marocains du monde figurent également au titre des challenges de l’Office. 

Afin d’assurer plein succès à son plan, signalons que l’organisme compte s’appuyer sur les atouts dont il dispose. A savoir l’expertise avérée de ses ressources humaines en matière de promotion touristique et les acquis des chantiers qu’il a déjà entamés sur le  développement de l’accessibilité aérienne, entre autres. 

Alain Bouithy

LAISSER UN COMMENTAIRE