L’atelier de Dakar : une initiative pour la mise en œuvre des partenariats

Atelier de Dakar, la Fédération des Agences Urbaines du Maroc - Majal et les Autorités Sénégalaises mettent en œuvre le partenariat inter-villes africaines

0
682

La Fédération des Agences urbaines du Maroc – Majal organise conjointement avec la municipalité de Dakar, du 15 au 17 avril 2019 au Sénégal, l’Atelier de Dakar. La tenue de cet atelier a été décidée à l’occasion de l’organisation de la session parallèle tenue à Marrakech le 23 novembre 2018, dans le cadre du Sommet Africités.

Les objectifs de l’Atelier de Dakar visent à renforcer l’esprit de partenariat qui anime les villes marocaines et africaines, en parfaite adéquation avec les axes sur lesquels est fondée la démarche de Majal, notamment la mutualisation des compétences en matière d’urbanisme et la promotion du partenariat, les défis pour l’avenir des villes en termes d’équité urbaine, de planification maîtrisée, d’intégration de la dimension environnementale et de réduction des risques, la politique de coopération bilatérale entre le Royaume du Maroc et les pays africains et le rôle d’Africités comme forum d’échanges et de dialogue des collectivités territoriales.

La Fédération des Agences urbaines marocaines – Majal compte, à travers l’Atelier de Dakar, comme le souligne M. Amine Idrissi Belkasmi, Président de Majal et Directeur de l’Agence Urbaine d’Agadir, faire de sa participation ‘’une nouvelle opportunité qui s’inscrit dans le cadre du renforcement de l’orientation stratégique du Royaume du Maroc aspirant à favoriser le développement humain durable et intégré de l’Afrique, dans un monde multipolaire et très concurrentiel’’.

L’Atelier de Dakar vient consacrer la volonté des pays africains, réunis dans le cadre du Sommet Africités en novembre 2018 à Marrakech, d’engager de manière volontariste et prospective l’échange d’informations, d’expertise et d’expériences entre les autorités sénégalaise et marocaines chargées de la planification urbaine et du développement territorial.

Cet échange devrait permettre de travailler avec les parties prenantes aux conventions de partenariat signées à cet égard à Marrakech et associant plusieurs villes partenaires : Casablanca-Abidjan (Côte d’Ivoire), Rabat-Dakar (Sénégal), Marrakech-Yaoundé (Cameroun), El Jadida-Sousse (Tunisie), Essaouira- Jinja (Ouganda), Al Hoceima-Abomey (Bénin) et Dakhla-Rufisque (Sénégal) ainsi que des institutions publiques marocaines et internationales (CGLUA, ONU-Habitat, le Groupe Al Omrane…).

Les travaux de l’Atelier de Dakar seront axés sur plusieurs thématiques d’importance. Il connaitra la participation de plusieurs autorités de premier rang sénégalaises et marocaines concernées par la problématique de la ville, ainsi que les représentants de haut niveau de l’ONU-Habitat, CGLU Afrique et le Président de Majal.

Depuis sa création en 2006, le réseau MAJAL s’est enrichi par les générations des Agences Urbaines qui ont vu le jour dans le cadre de la politique de proximité adoptée par les pouvoirs publics. Au nombre de 30, ces institutions déconcentrées couvrent aujourd’hui la totalité du territoire national.

MAJAL a pour principaux objectifs de favoriser le partenariat, la coopération nationale et internationale et les échanges d’information et d’expertise entre les autorités publiques chargées de l’urbanisme, les administrations, les organismes publics ou privés et les autres composantes de la société civile.

CP

LAISSER UN COMMENTAIRE