Lancement de la Collection City of Joy en l’honneur des femmes les plus fortes du monde

0
470
Photo credit – Atong Atem for Vlisco.

Une nouvelle collection de tissus a été lancée partout dans le monde et présentée dans leur pays d’origine par les femmes pour lesquelles ces tissus ont été fabriqués – les femmes de City of  Joy (littéralement, la Cité de la joie en français),  survivantes du conflit catastrophique en cours en RDC, qui, comme cela a été dit, fait du  pays l’un des pires endroits au monde pour les femmes[1].

City of Joy est une communauté de leadership transformationnel pour les femmes, survivantes de viols et de mutilations brutales de la part de soldats et de civils qui utilisent les femmes comme armes de guerre. Située à Bukavu, dans l’est de la République démocratique du Congo, ce « refuge » leur permet de surmonter la douleur et la stigmatisation pour devenir des femmes leaders confiantes, prêtes à retourner dans leurs communautés et à transmettre le message que le pouvoir peut provenir de la douleur.

Au cours d’une visite à City of Joy, Gabriela Sanchez, créatrice pour la marque textile spécialisée Vlisco, a été invitée par les femmes présentes à leur créer des imprimés qui honoreraient le travail du Dr Denis Mukwege, chirurgien et lauréat du prix Nobel de la paix, qui, avec  son équipe de médecins, les a physiquement guéries.

Impressionnée par la force des femmes rencontrées sur place, Gabriela a créé la Collection City of Joy, qui raconte l’histoire de ces femmes ayant fait le voyage de la souffrance à un lieu d’amour et d’espoir. Les mots «Love» (Amour), «Respect»  et «Force», marqués sur les tissus, reflètent leur guérison et leur renouveau par le biais de la solidarité féminine, de l’amour et du respect mutuel.

La collection est composée de cinq tissus super-wax imprimés de motifs vifs et brilliants, d’environ 100 couleurs différentes, créés à l’aide des anciennes techniques d’impression à la cire. Les motifs textiles, qui représentent un voyage de la douleur au pouvoir et du chagrin à la joie, rendent hommage à la forme féminine et à la beauté naturelle de la région du Congo. Tous les bénéfices de la vente de la collection seront reversés par Vlisco à City of Joy.

Cinq créatrices africaines ont travaillé avec 15 diplômées de City of Joy pour créer des vêtements valorisants et personnalisés utilisant les nouveaux tissus. Les vêtements ont d’abord été présentés lors d’un évènement local à Bukavu en l’honneur des femmes qui ont transformé leur douleur en pouvoir.

La collection sera présentée à un public international par les femmes de City of Joy lors d’un gala à Kinshasa ce soir. La violence sexuelle étant l’un des traits distinctifs de la guerre civile dans l’est du pays, l’évènement vise à placer le problème sous les feux de l’actualité internationale. Actuellement, plus de 150 victimes de violences sexuelles sont admises chaque mois à l’hôpital Panzi de Bukavu et plus de 55 000 femmes et enfants y ont été soignés depuis 1999.

City of Joy est une communauté dirigée par un personnel congolais, fondée par Eve Ensler, l’écrivaine de « Les monologues du vagin », Christine Schuler Deschryver et le Dr Denis Mukwege. Elle a ouvert ses portes en 2011 pour offrir aux femmes un lieu où elles puissent guérir de leurs traumatismes passés grâce à un programme de thérapie et de compétences essentielles, tout en leur fournissant le soutien indispensable pour les aider à avancer dans la vie. Depuis son ouverture, 1 294 femmes ont obtenu leur diplôme à City of Joy.

[1] Women, Peace and Security Index 2019/20.

LAISSER UN COMMENTAIRE