L’album choc de Diblo Dibala et son groupe “Matchatcha”

0
1218

Le nouvel album du guitariste chevronné Diblo Dibala s’inscrit comme étant “Le nouveau souffle du Soukous”.

Il aura fallu très peu d’années à Diblo Dibala et son groupe “Matchatcha”  pour sortir le 03 octobre 2018 un des  meilleurs albums de sa carrière. C’est l’aboutissement d’années de travail mais également pour marquer sa fidélité au “Soukous ” et dans son nouveau souffle. Une nouvelle rythmique et la nouvelle manière de Diblo Dibala de servir la chanson en ajoutant des couches particulières à chaque morceau comme sait bien le faire la bouillante section rythmique de “Matchatcha”.

Le nouvel album  de 9 titres est très largement remarqué, et les médias, les chroniqueurs de musique qui ont  déjà écouté quelques titres, sont unanimes ! C’est un album “de réalisateur” finement arrangé, avec une couleur afro beat moderne qu’affectionnent particulièrement les passionnés des rythmes effervescents : Efficacité Soukous. Arrangements absolument bien faits. Voix dans la face. Parfait exemple de l’imminence congolaise.

Le show man Diblo Dibala (sa petite histoire)

Il est connu sous le nom de Diblo ou “Machine Gun” pour sa rapidité et son habilité à la guitare. Né en 1945 à Kisangani, il est arrivé à Kinshasa très jeune et à l’âge de 15 ans, il remporte un concours de jeunes talents qui lui a valu l’intégration dans l’orchestre TP OK Jazz de Luambo Franco. Diblo Dibala  y reste très peu de temps, avant d’évoluer dans Vox Africa puis dans l’orchestre Bella Bella, qui devient ensuite Orchestre Bella Mambo et dans lequel il joue pour la première fois avec le bouillant chanteur  Kanda Bongo Man… De ces années date son premier enregistrement : “Elidio” avec Mbemba Bouesso.

1979, il s’installe à Bruxelles et fonde un groupe appelé “Bana Mons”, avant de rejoindre en 1981 le groupe de Kanda Bongo Man à Paris. Ils inscrivent leur premier album “Iyole”, qui est un grand succès. Diblo Dibala est depuis devenu un guitariste de renom. Il travaille avec Pepe Kale et avec de nombreux musiciens congolais de soukous.

En 1986, il forme avec le célébrissime chanteur Aurlus Mabele, Mav Cacharel, Lucien Bokilo… le groupe Loketo. C’est la période d’or du “Soukous”, celle où le groupe a sillonné le monde entier. Hélas! quelques années plus tard, ce groupe se sépare et en 1990, Diblo Dibala forme sa nouvelle formation : “Matchatcha”. Toujours au top en dépit de quelques dissidences.

En 1992, il signe sa première collaboration internationale avec l’artiste dominicain Juan Luis Guerra, et son groupe 440. Ensemble, ils enregistrent  l’œuvre à succès “El costo de la vida”, un merengue-soukous.

Ce nouvel album est considéré comme l’album de prospérité  pour la longévité  de Diblo Dibala  dans son art.

L’album “Diblo Dibala présente le groupe Matchatcha” est produit et distribué par DEBS MUSIC – Paris. 

Clément Ossinondé

LAISSER UN COMMENTAIRE