L’Africa Eco Race passera bien par le Sahara marocain malgré les vociférations d’Alger et de son appendice polisarien

0
739

TRIBUNE. Le 05 janvier 2020, le coup d’envoi de la 12ème édition de l’Africa Eco Race a été donné à Monaco. Tous les participants sont arrivés au Maroc le 07 janvier 2020, à savoir 688 personnes et 266 véhicules, pour prendre part à ce circuit africain dans ses quatre catégories (motos, véhicules quatre roues motrices, SSV et camions).

Le 08 janvier 2020, les concurrents ont pris leur départ depuis le port de la ville de Tanger et sillonneront plusieurs marocaines avant d’arriver à Dakhla, ville du Sahara marocain, le 12 janvier 2020 pour atteindre ensuite la Mauritanie le 14 janvier 2020 avant de prendre fin à Dakar (Sénégal) le 19 janvier 2020. Comme à l’accoutumé, l’Africa Eco Race empruntera le passage frontalier maroc-mauritanienne d’El Guerguerat le 18 janvier 2020.

Ce passage par les provinces sahariennes marocaines jusqu’au poste frontalier d’El Guerguerat a soulevé un tollé tant incompréhensible qu’inutile de la part des responsables algériens ainsi qu’une tempête de vociférations des polisariens à l’encontre des initiateurs de cet événement, notamment en raison de la diffusion par les promoteurs d’une carte intégrale du Royaume du Maroc, de Tanger à Lagouira.

Aussi fidèle à sa fumeuse « diplomatie des lettres », le polisario n’a rien trouvé de mieux que d’adresser un courrier de protestation stérile, tant par sa forme que par son contenu, au Secrétaire Général des Nations-Unies, Antonio Guterres, via son larbin positionné à New York, le terroriste Mohammed Sidi Omar.

Au fait, il est urgent pour les autorités américaines de réagir au message de condoléances attristées transmis par le chef polisarien, Brahim Ghali aux iraniens suite à la mort du Général Qassem Soleimani. Il est plus que temps pour que les responsables américains procèdent à son arrestation et celle de ses acolytes polisariens qui se trouvent sur le sol américain.

Les responsables algériens et leurs sbires polisariens devraient savoir que leur gesticulation ne fait qu’amuser la galerie et que toute tentative de porter atteinte à l’intégrité territoriale marocaine et à sa souveraineté nationale verra une réponse sereine, efficace et agissante du Maroc face à ses ennemis. Que les autorités algériennes et leurs pantins polisariens sachent que les chiens aboient la caravane passe.

Farid Mnebhi.

LAISSER UN COMMENTAIRE