La mort d’un proche : une source d’inspiration pour Dinastar Shango

0
465

Plusieurs musiciens ou groupes à travers le monde ont été ces derniers temps inspirés par la disparition d’un proche ou d’un ami cher. C’est pour cette raison qu’ils sont souvent inconsolables et incontournables à la fois.

On se souvient toujours de ce qui a été fait par le passé et qui a été une grande source d’inspiration, pour de nombreux groupes congolais de renom ; comme dans les œuvres : «Ya Bowule » (OK Jazz), « Marietou » (Afrisa », « Blessure » (Papa Wemba), « Albert » (Bantous) et tant d’autres.

Tout simplement parce qu’ils ont été uniques et que les musiciens ou groupes qui ont chantés, inégalables pour chaque cas.

Comment DINASTAR peut marquer la planète « Rumba » de son empreinte avec la chanson « Nzoto mabele » ?

DINASTAR SHANGO C’est l’un des plus grands musiciens congolais de la diaspora. Dans « Zoto mabele », il se distingue, cette fois-ci et admirablement par sa voix modulée. Avec des tubes aussi intemporels que « Bolingo » et « Limbisangai » DINASTARet son groupe ont incontestablement marqué la Rumba et l’Afro-Soul de leur empreinte.

Rapelons que DINASTAR SHANGO avait été la révélation de l’année 2011 ; son premier album « Bolingo » sorti dans la même année n’avait fait que confirmer la force de caractère de ce chanteur à la voix puissante et émouvante.

Originaire de la R.D.C. (République démocratique du Congo) « DinaStar Shango » de son vrai nom, SHANGO DINASHA est artiste chanteur-auteur-compositeur depuis 1972. Il a successivement fait partie du groupe musical du Lycée de Matadi, de l’orchestre « Zekete Zekete » de Délémont (Suisse), composé par les musiciens de la diaspora congolaise et angolaise.

En 1986, et par respect pour les autres cultures, DinaStar Shango donne naissance à Mulhouse (France) à un groupe métissé et dont le but est de « valoriser toutes les cultures » : Le groupe afro-occidental « Néo Cortez ».

Clément OSSINONDE

LAISSER UN COMMENTAIRE