La Fao appelle à lutter contre le travail des enfants dans l’agriculture pendant le COVID-19 et après

0
462
Source ph: Fao

La FAO a célébré aujourd’hui la Journée mondiale contre le travail des enfants en soulignant le besoin absolu d’intensifier les efforts afin de prévenir une hausse du travail des enfants dans l’agriculture suite aux perturbations que la pandémie du COVID-19 a provoqué, à l’échelle mondiale, au niveau des moyens d’existence, de l’éducation, et des systèmes alimentaires et sanitaires.

L’édition de cette année se penche sur les mesures susceptibles de combattre le travail des enfants et notamment grâce à l’aide alimentaire, le soutien aux moyens d’existence, la protection sociale, et les programmes pour la santé et l’éducation qui contribuent à protéger les enfants en leur atténuant les impacts de la pandémie, rappelle l’agence dans un communiqué.

La FAO et ses partenaires soutiennent ce type d’initiatives dans le cadre de leurs actions qui visent à garantir des conditions de travail décentes dans les secteurs agricoles.

Même avant la pandémie, plus de 70% de la main-d’œuvre infantile – 108 millions de garçons et de filles dans le monde – était employée dans les secteurs agricoles, qui comprennent la pêche et l’aquaculture, la foresterie, l’élevage et les cultures.

Le COVID-19 risque d’exacerber cette situation et d’augmenter le nombre d’enfants qui quitteront l’école pour aller travailler. Au moins 320 millions d’enfants n’ont plus accès aux repas scolaires depuis que la crise du COVID-19 a éclaté.

À cause des fermetures d’écoles et des difficultés économiques auxquelles les ménages sont confrontés du fait de la pandémie, les enfants risquent d’être mis à contribution dans des conditions de travail dangereuses et inacceptables.

Pour sensibiliser le public aux répercussions que cela pourrait avoir et susciter un élan en vue de l’Année internationale de l’élimination du travail des enfants en 2021, la FAO en collaboration avec le Partenariat international de coopération sur le travail des enfants dans l’agriculture (IPCCLA) a organisé un débat intitulé Meant to (l)earn sur le thème de la prévention et de la réduction du travail des enfants dans l’agriculture pendant le COVID-19 et après.

Le débat compte avec la participation, entre autres, de l’activiste, réalisatrice libanaise nommée aux Oscars et pluri-récompensée Nadine Labaki et de Molly Namirembe, anciennne enfanant travailleur en Ougand. La modératrice est Valériane Gauthier, la journaliste et présentatrice de France 24.

A noter que pour célébrer cette Journée, la FAO a également lancé un nouveau Cadre pour l’élimination du travail des enfants dans l’agriculture qui devra guider l’Organisation et son personnel en vue d’intégrer les mesures de lutte contre le travail des enfants dans les programmes de la FAO à l’échelle locale, régionale et mondiale.

Le Cadre aidera aussi les bureaux nationaux à interagir avec les parties prenantes de la FAO, comme les ministères compétents en matière d’agriculture et d’autres ministères et partenaires concernés, en les sensibilisant à l’interconnexion entre le travail des enfants et les domaines de travail de la FAO.

Avec CM

LAISSER UN COMMENTAIRE