RD Congo: Baisse des cas de tortures au premier semestre au Kasaï central, selon l’ACAT

0
1430

Plus de 800 cas de victimes de torture ont été répertoriés au Kasaï central au cours des six derniers mois, selon l’ONG Action chrétienne pour l’abolition de la torture (ACAT). Ce qui représente une baisse de 55% par rapport à la même période de l’année 2017.

C’est ce qu’a affirmé Emmanuel Malundu, le coordonnateur provincial de l’ACAT, lors de la célébration, le 28 juin dernier, à Kananga, en différé de la Journée internationale des Nations Unies pour le soutien aux victimes de la torture, en collaboration avec le BCNUDH.

A propos, soulignons que deux exposés, portant respectivement sur « le Droit Congolais et la lutte contre la torture » et « le traitement judiciaire des cas de torture et de mauvais traitements », ont ponctué cette activité qui a été présidée par le Ministre provincial de la justice et droits humains et a enregistré la participation de 99 personnes dont le Maire de la ville de Kananga et le 1er président de la cour d’appel ainsi que de la société civile.

Pour Emmanuel Malundu, «il faut plus de mobilisation pour la lutte contre ce fléau » tandis que l’exécutif provincial promet aussi des sanctions contre les auteurs de ces tortures. Le ministre provincial de la Justice et Droits Humains, Me Celestin Beya Mukoko a prôné ainsi « des poursuites judiciaires contre toute personne qui va s’illustrer par les actes de tortures. »

Par ailleurs, il a appellé les organisations de la société civile à « sensibiliser la population sur la maîtrise des mécanismes judiciaires afin de l’amener à dénoncer leurs bourreaux. »

Avec CP

LAISSER UN COMMENTAIRE