Jackson Babingui au sommet de son art . « Ezaleli » l’album à forte impression.

0
695
L'artiste congolais Jackson Babingui dans « Ezaleli ».

« Ezaleli », son nouvel album, marque la réussite incontestable de son œuvre qui est devenue d’emblée l’une des meilleures du moment, par le merveilleux rendement de l’artiste au solo chant. Il en fait la démonstration dans les titres comme « Monana », « Ngandu », Petola Motema », « Nabueni dio », « Mokili », dont les performances rares et précieuses constituent un choix de premier plan.

Des notes qui accrochent avec pleines de vitalité.

Musique fluide, comme fondue… Edifice de sons organisés reposant entièrement sur le professionnalisme d’un groupe homogène composé des rythmiciens comme Hary Colin, Olivier Marchand, Sébastien Buchholz, Lolita Bemba, Déo Péris : mouvance perpétuelle, scintillement, cascade des notes qui accrochent avec pleines de vitalité.

Un moment historique : la présentation de l’Album « Ezaleli »

C’est une opération d’autosatisfaction pour Jackson qui s’est opérée lors de la présentation de cet opus au grand public de la diaspora africaine qui à juste titre, trouve le résultat, certes quelque peu monstrueux à force de diversité stylistique. Les autres musiciens réunis pour cet enregistrement sont des célébrissimes de la chanson congolaise, notamment : Théo Blaise Kounkou, Nzongo Soul, Ange Keta-Ganga, Ebale Soulnabiso, absolument magnifiques.

« Ezaleli » conçue dans la joie et accueillie de même.

Jackson Babingui qui est à son troisième albums, à longtemps choisi de s’exprimer dans une musique intelligente à travers laquelle, il tient aux conceptions orchestrales – de ses « pères » Franklin Boukaka , Gérard Madiata, Jacques Loubelo… – simples, basées sur la puissance, swing, arrangements sobres, tout est prévu en fonction du soliste. Soit une musique aussi rigoureuse qu’excitante, conçue dans la joie et accueillie de même.

Jackson Babingui : une notoriété en pleine évolution.

Au vrai, il est peu de jeunes musiciens congolais qui aient manifesté dans leurs conceptions une telle persévérance qui s’inscrit dans une exceptionnelle continuité dans l’identité absolue de son art dans le temps, de son homogénéité, de son caractère clos qui autorise l’approfondissement.

« Ezaleli » un album à forte impression ; à découvrir absolument.

LAISSER UN COMMENTAIRE