Internationalisation de la cause du PooL au Congo-Brazzaville

Le Collectif des Avocats Congolais exerçant en France s'étonne du silence des candidats à la présidence française

0
1007
Maître Dominique KOUNKOU, Président du Collectif des Avocats Congolais Exerçant en France.
Jusqu’à présent, les cris et pleurs des enfants, des mères et des pères de la région du Pool au Congo Brazzaville étaient étouffés par les intérêts des pétroliers et des tenants de la françafrique. Ni les médias, ni les politiques qui passent par le Congo pour prendre l’argent des Congolais afin de  venir faire la campagne présidentielle en France, n’ont enfreint à la règle selon laquelle il ne fallait jamais dire un mot sur l’épuration ethnique qui se pratique dans la région du POOL au CONGO-Brazzaville, dont le petit village de Soumouna est devenu le centre militaire des opérations de nettoyage ethnique.
Or, ceux qui tuent dans les ténèbres sont désormais exposés à la lumière, car en priant pour la région du POOL au CONGO Brazzaville, le Pape François, dans sa prière urbi orbi, vient d’internationaliser la cause du POOL.
C’est, en effet,  pour la première fois depuis 1997, période des débuts des violences contre les habitants de cette région, que cette cause accède à ce stade de la conscience universelle. 
Le Collectif des Avocats Congolais exerçant en France s’étonne donc du silence des candidats à la présidence française qui tremblent tous devant les vastes intérêts de la françafrique. Parmi eux, un seul aurait-il  le courage de rompre la loi du silence de l’Omerta français qui a fait de la mort dans le Pool, le sang du blanchiment de l’argent politique qui circule dans les banques et les directions des campagnes présidentielles françaises avec impunité? 
Même la Procureure de la Cour Internationale de Justice de la Haye arrive à dormir tranquillement. Car face à l’argent du Crime qui n’a ni couleur de sang du Pool, ni odeur des ses cadavres qui jonchent les routes de cette  région fermée au monde entier, aucun soupçon ne trouble ces hauts magistrats au-dessus de tout soupçon!
Il faut désormais que ce crime génocidaire du POOL cesse! Que les hommes et les femmes de bonne volonté se lèvent enfin et démontrent que les gens libres vivent encore sur la terre et exigent la justice sans frontière.
Maître Dominique KOUNKOU,
Président du Collectif des Avocats Congolais Exerçant en France. 

LAISSER UN COMMENTAIRE