Huit points obligatoires pour une consultation pré-mariage !

0
176

TRIBUNE. Après avoir fait un travail sur soi, une fouille archéologique personnelle des fonds de sa personnalité  et obtenu une vision claire de l’institution du mariage, il faut préparer la deuxième étape pour s’assurer que l’harmonie des futurs mariés est bien évidente.

Une consultation est nécessaire entre les deux candidats au mariage.  Elle consiste par l’abord des éléments suivants en toute franchise et transparence afin d’évaluer la qualité de la communication mutuelle.

Quelles sont les attentes de chacun vis-à-vis de l’autre ?

Pratiquement tous les conflits dans les couples sont dus à des malentendus à cause des attentes respectives. Par exemple, quand une femme se plaint de son mari « Il ne me donne pas d’affection, il ne fait pas attention à moi, il ne me prend pas dans ses bras, il ne me dit pas des choses très douces » et que je lui demande « Avez-vous informé votre mari de ce que vous attendez de lui ? », sa réponse est « Pourquoi le lui dire, ceci est évident, il doit le savoir ».

Grande erreur, car ce qui est évident pour l’un ne l’est pas obligatoirement pour l’autre. Des fois, le partenaire est incapable de répondre aux attentes de l’autre pour plusieurs raisons. C’est pourquoi il est nécessaire que chaque candidat évoque ce qu’il attend de l’autre et accueille son avis avec bienveillance en exprimant clairement ce qu’il en pense. Ainsi les choses sont clairement dites.

Que représente le couple pour l’un et pour l’autre ?

Chaque candidat exprime sa vision du « couple » et comment il compte participer à son épanouissement. Aussi, c’est le moment de se mettre d’accord sur l’organisation de la vie de couple et d’unir sa vision.

Comment se voit chacun dans l’institution du mariage ?

Il est extrêmement important d’évoquer ce point. Le plus souvent, chaque partenaire est méfiant de l’autre avec la peur d’être exploité et englouti par l’autre. D’où les malentendus et les disputes. Souvent aussi, chaque partenaire est exigent vis-à-vis de l’autre sans aborder ce qu’il exige de lui-même pour l’harmonie du mariage. Donc au lieu de parler de l’autre et de comment il doit être dans le mariage, il est préférable que chacun parle de lui-même et essaie de décrire comment il voit son rôle dans l’épanouissement de cette institution.

Chaque candidat se voit-il comme l’égal de l’autre?

Tous les couples souffrent du rapport de force où chacun essaie d’avoir le pouvoir sur l’autre. Ce fonctionnement est contre-nature et cause des dommages très fâcheux.

Il est important de vérifier que chaque partenaire se voit comme l’égal de l’autre et qu’ils essaient mutuellement de se représenter comme les deux ailes d’un oiseau et pour que ce dernier puisse voler dans les cieux du bonheur, les deux ailes doivent être égales et synchrones.

Si chaque partenaire se voit inférieur ou supérieur à l’autre, ce mariage démarre déjà avec une énorme entorse.

Qui va gérer l’argent et à qui appartient-t-il ?

L’argent est un des principaux facteurs des conflits douloureux des couples. Le partenaire qui travaille suppose que l’argent lui appartient et que c’est à lui de gérer le portefeuille. Celui qui ne rapporte pas d’argent et travaille à domicile est considéré comme inférieur et sans travail, donc  sans aucun intérêt. Avec la plus grande franchise, le couple doit aborder la question de l’argent et chaque candidat doit exprimer sa vision de la gestion de l’argent, et s’il considère que tout l’argent rapporté est le bien de l’institution du mariage ou  uniquement de celui qui le rapporte.

Combien d’enfant souhaite avoir chaque candidat ?

Le nombre d’enfant pose souvent de graves conflits dans les couples. Souvent, l’un souhaite en avoir plus et pas l’autre. Souvent aussi, le couple ne prend pas ses dispositions, une grossesse survient et le mari incombe à la femme l’entière responsabilité. Une grossesse préparée ou non est la responsabilité du couple et il n’incombe pas uniquement à la femme de faire attention. Afin d’éviter ces douloureuses situations, il est du rôle des deux candidats que chacun exprime sa vision et qu’ils mettent en place un programme.

Quelle éducation chaque candidat souhaite-t-il donner aux enfants ?

Souvent les couples décident de concevoir un enfant sans consulter de son éducation et de la manière dont chacun compte l’éduquer. Il est important d’unir la vision et de mettre l’éducation au centre de la vie familiale en consultant sur la façon de développer leurs capacités d’éducations.

Comment gérer les beaux parents des deux candidats ?

L’approbation des parents des deux partenaires est nécessaire pour la réussite du projet du futur mariage. Il est important que chaque partenaire décrive ses parents avec franchise et évoque leurs défauts. Nos parents sont des êtres imparfaits. Il est inutile que chaque partenaire défende ses parents et cherche à le faire comme s’ils étaient des anges. Chaque candidat doit faire la connaissance de ses beaux-parents et les accepter tels qu’ils sont pour l’unité du couple. Il appartient à chaque couple de savoir prévenir et gérer les beaux-parents. Le but est d’arriver à être unis et à se protéger contre les tentatives malveillantes des beaux-parents.

Si les candidats consultent avec franchise sur tous ces points et arrivent à une entente mutuelle, toutes les chances de réussite seront alors de leur coté.

Docteur Jaouad MABROUKI

Expert en psychanalyse de la société marocaine et arabe

LAISSER UN COMMENTAIRE