Henri Loundou: Les signes d’une amélioration des performances du Trésor public sont perceptibles

Directeur de cabinet du Ministre congolais Calixte Nganongo, en charge des Finances et du Budget,

0
1465
Les Spécialistes en Valeurs du Trésor (SVT) du Réseau et la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC) en réunion à Brazzaville.

BRAZZAVILLE. Henri Loundou, Directeur de cabinet du Ministre congolais Calixte Nganongo, en charge des Finances et du Budget, a affirmé que « les signes d’une amélioration des performances du Trésor public sont déjà perceptibles».

Au cours d’une réunion de concertation avec les Spécialistes en Valeurs du Trésor (SVT) pour la République du Congo, qui a eu lieu mardi 11 septembre à Brazzaville, il a expliqué qu’«à fin mai 2018, comparé à l’ensemble de l’année 2017, nous relevons que le montant total levé est d’un peu plus de 21 milliards de F CFA, contre 22 milliards sur toute l’année 2017. »

Dans un discours prononcé à l’ouverture de ladite réunion, le nouveau directeur de cabinet du ministre Nganongo a ajouté qu’«une hausse significative du taux de couverture des montants mis en adjudication a gagné 50,2 points de base entre 2017 et 2018 ».

Dans son intervention, Henri Loundou a également rappelé aux participants les principaux facteurs épinglés lors de la réunion du 1eraoût 2017, qui limitaient les performances du Congo sur le marché, selon un communiqué du ministère des Finances et du Budget.

Rappelant ces facteurs, la même source indique qu’il s’agissait des contraintes internes de gestion; de la forte exposition des SVT sur certains Etats qui limitent les marges de manœuvre ; des difficultés à évaluer les risques souverains du Congo en raison de la faiblesse de communication; du manque de transparence sur l’utilisation des fonds levés sur le marché ; et de l’impact négatif de la dégradation  de convergence du Congo sur les ratios de pondération des risques.

A noter que lors de cette réunion, les Spécialistes en Valeurs du Trésor ont présenté et discuté autour de plusieurs documents portant notamment sur le Rapport annuel « Emission et gestion des titres publics »; le Bulletin trimestriel du marché des titres publics de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale – CEMAC et le Bulletin semestriel des titres publics à souscription libre, du 1er  janvier au 30 juin 2018.

Soulignons aussi que cette réunion s’est déroulée en présence de Michel Dzombala, Directeur national de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC), Fridelin  Mbouloukoué, conseiller aux institutions financières nationales et de la monnaie du ministre des finances ; et des dirigeants des établissements financiers.

Adrien THYG

LAISSER UN COMMENTAIRE