Gilberte RADJIME RYAIRA. Son Organisation et le Groupe NINGA du Tchad

0
909
Le groupe NINGA du Tchad.

En vedette à 2ème Edition du Festival des musiques du Tchad, et à l’occasion du 52ème Anniversaire de la proclamation de la République du Tchad, le 28 Novembre 1958.

De N’Djamena la capitale en passant par toutes les régions de la République du Tchad. Découvrez dans tous les registres que constituent la musique tchadienne moderne, ses meilleurs acteurs en vogue.

Paris, le 04 Décembre 2010, Salle du Café L’INNATENDU – 20 rue de Pré Saint Gervais – 93500 PANTIN (Métro Hoche – Ligne 5)

Un grand moment convivial des fils du Tchad, d’Afrique et d’ailleurs dans la capitale française. Carrefour important, lieu de rencontre et d’échange, où tout sera fait pour se croiser, confirmer le nouvel espace culturel, désormais légendaire, et continuer à mieux présenter les musiciens tchadiens qui plus que jamais s’affirment comme d’ inépuisables acteurs dans un style artistique qui fait souvent référence aux genres « dala », « Saï », « Bilala » , « Ngadjan » , « Hip Hop », « Reggae » et « Afro Rock », popularisés sur tout le territoire.
A la Une, à cette 2ème édition du festival le groupe NINGA
D’Abena N’Djamena, plébiscité la grande révélation 2010 au Tchad. Après avoir gravé à Dakar (Sénégal) son meilleur album phare « KOUM ».

Le groupe NINGA, réuni ici, par Emmanuel MBAILASSEN et Klangué NANGADOUMBAYE, respectivement anciens membres des groupes AJRA (Association des jeunes rappeurs d’Abena) et AUXILIA MUSIQUE du Centre Don Bosco de Sarh, sous le management d’Olivier NGARIRI et Nadia NANADOUM, obéit à un format qu’ils affectionnent tant, pour que tout se passe au mieux et qui leur permet plus de souplesse que l’orchestre traditionnel.

Deux pôles importants ; le VOCAL et le RYTHMIQUE, dont l’attraction la plus spectaculaire est le style dénommé « R’N’ SAI » qui prône une musique tradi-moderne « Tchado Hip Hop ». On l’entend ici en pleine possession de ses moyens, capable de conduire de longs développements cohérents qui s’exercent sur les rythmes traditionnels : « Ndo Teïn », « Ouaddaï », « Arabe », « Mbile », etc. L’objectif du groupe NINGA, est de faire une musique qui lui permettra de porter le plus loin et le plus haut possible les couleurs nationales.

C’est ainsi qu’après Dakar, les studios Hadre DOUNYA et DYNASTY RECORD de N’Djamena ont permis la sortie actuelle de deux albums « R’N’ Saï » et « Monde n Too » qui sont des véritables tubes.

Pour la suite de la soirée, la salle L’INNATENDU vibrera au son d’un Festival des musiques diverses, des groupes :
– SULTAN (Hip Hop)
– ABDOULAY & SHILA-SHILA (Saï, « Dala » « Ngadjan »)
– ARCHIL BALDAL (Reggae)
– MOUNIRA – TIBESTI – MASTONGAR
Pour lesquels il sera impossible de résister aux rythmes actuels du Tchad, dont les groupes précités sont véritablement arrivés à maturité.
Contact pour réservation : RYAIRA Tél. O6 20 16 93 39 (20€).

LAISSER UN COMMENTAIRE