Gaspard-Hubert Lonsi Koko : “La majorité kabiliste n’a aucun intérêt à ce que le calendrier défini par la CENI soit respecté”

0
590
Gaspard-Hubert Lonsi Koko.

“La CENI a proposé que le calendrier électoral commence par les élections locales et municipales, lesquelles n’ont jamais eu lieu depuis 2006, pour répondre à l’exigence de l’Accord de Sun City”, a déclaré Gaspard-Hubert Lonsi Koko du Rassemblement pour le Développement et la Paix au Congo (RDPC).

Ce dernier a affirmé que “la majorité kabiliste n’a aucun intérêt à ce que le calendrier défini par la CENI soit respecté” du fait qu’elle “est en réalité minoritaire”. C’est pourquoi, a-t-il estimé dans un entretien accordé au site Oeil d’Afrique, “une défaite cuisante aux élections urbaines, communales et locales” n’arrangerait le pouvoir actuel dès lors qu'”elle entraînera forcément une très large victoire de l’opposition aux élections provinciales, sénatoriales législatives et présidentielle”, a-t-il dit.

Dans ces conditions, estime Gaspard-Hubert Lonsi Koko, “Tout a donc été minutieusement pensé pour que le calendrier électoral soit très serré, afin de pouvoir évoqué le moment venu l’impossibilité de le respecter”
Pour ce leader congolais, “l’objectif de la majorité kabiliste consiste à reculer en 2017 les élections urbaines, communales et locales”. C’est pour cette raison, a-t-il rappelé, “le peuple congolais doit veiller au grain pour que l’ordre du calendrier tel qu’articulé par la CENI ne soit pas inversé, voire repoussé sine die, pour la énième fois”.

Patricia Engali

LAISSER UN COMMENTAIRE