Gabon: Coup d’Etat en cours dirigé par le lieutenant Ondo Obiang Kelly

0
1100
Le lieutenant Ondo Obiang Kelly,, président du Mouvement patriotique des jeunes des forces de défense et de sécurité du Gabon (MPJFDS), lisant le communiqué.Capture d'écran.

Des militaires ont annoncé vouloir mettre en place, dans les prochaines heures, un « conseil national de la restauration » dans une vidéo diffusée sur la radio nationale gabonaise investie très tôt ce matin.

Dans un communiqué lu par Ondo Obiang Kelly, commandant adjoint à la compagnie d’honneur à la garde républicaine, le jeunes militaire
putschiste s’est adressé en particulier aux jeunes gabonais en les appelant à
« prendre leur destin en main», estimant que « l’heure a sonnée» et que « le jour tant attendu est arrivé.» Jour où, a-t-il poursuivi, l’armée a décidé de se mettre aux côtés de son peuple afin de sauver le Gabon du chaos»

Ce dernier, qui s’est aussi présenté comme le président du Mouvement patriotique des jeunes des forces de défense et de sécurité du Gabon
(MPJFDS) , a expliqué que « le message du président Ali Bongo à la nation visant à clore rapidement le débat sur sa santé a plutôt renforcé les doutes sur sa capacité à assumer les lourdes charges liées à la fonction de président de la république.»

Aussi, face à toutes les manœuvres de manipulation et de théâtralisation visant à « instrumentaliser et de chosifier la personne d’Ali Bongo, en mettant en scène un malade dépourvu de plusieurs de ses facultés physiques et mentales» , et « devant le blocage du fonctionnement régulier des pouvoirs publics qu’elle entraîne», le lieutenant Ondo Obiang Kelly a estimé qu’il ne pouvait croiser les bras et laisser la situation se dégrader.

Et pour cause, a-t-il expliqué, « la patrie nous a tout donné, elle a fait de nous des personnalités que nous sommes, nous ne pouvons l’abandonné au moment où elle a le plus besoin de nous» .

Ainsi, « le mouvement soucieux de sauver la démocratie en péril, préserver l’intégrité du territoire national et la cohésion nationale a décidé ce jour de prendre ses responsabilités afin de mettre en déroute toutes les manœuvres en cours visant la confiscation du pouvoir par ceux qui dans la nuit du 31 août 2016 ont lâchement fait assassiner nos jeunes compatriotes avec le soutien des institutions illégitimes et illégales », a-t-il lancé.

Dans leur message, les putschistes ont également demandé à toute la jeunesse gabonaise de se joindre à eux.

Adrien Thyg

LAISSER UN COMMENTAIRE