Les fusions, tradition du festival Gnaoua pour des moments d’échanges et d’émotions

21ème édition - Festival Gnaoua Musiques du Monde d’Essaouira, du 21 au 23 juin 2018

0
527
Asma Hamzaoui et Fatoumata Diawara

Le Festival Gnaoua et Musiques du Monde d’Essaouira n’a eu de cesse de mettre en avant tout le talent et l’héritage Gnaoua au profit du monde. Grâce à la fusion, label du festival, les maâlems rencontrent les plus grands musiciens du monde, toujours charmés par la richesse de cette musique envoûtante. 20 ans plus tard, la tradition continue…

Les fusions programmées pour cette 21ème édition sont :

Maâlem Abdeslam Alikkane & Pepe Bao (fusion des racines gnaoui et andalouses)
Maroc / Espagne
Vendredi 22 juin – Scène de la Plage – 22H00

Le maâlem et directeur artistique Abdeslam Alikkane montera sur scène avec le bassiste Pepe Bao, grand musicien du panorama musical espagnol, qui a codirigé avec Andreas Lutz le groupe O’Funk’illo, et a collaboré pendant de nombreuses années avec Raimundo Amador, Obús, Barón Rojo ou Medina Azahara.  

Maâlem Saïd Oughessal & le Trio Holland / Hussain / Potter (jazz gnaoui)
Maroc / Royaume-Uni / Inde / Etats-Unis
Vendredi 22 juin – Scène Moulay Hassan – 23H00

Maâlem Saïd Oughessal, un des plus talentueux de sa génération, rencontre le trio composé de Dave Holland (basse), Zakir Hussain (tablas), Chris Potter (saxophone). Dave Holland est un élément fondamental de l’évolution du jazz contemporain. Il a partagé des aventures musicales avec des grands noms tels que Miles Davis, Chick Corea, Herbie Hancock, Pat Metheny et bien d’autres. Les sonorités du guembri de Saïd Oughessal et les rythmes jazz du trio Holland / Hussain / Potter proposeront une fusion colorée, tout en finesse. 

Fatoumata Diawara & Asma Hamzaoui (Bnat Tombouctou, une fusion conjuguée au féminin)
Maroc / Mali 
Vendredi 22 juin – Scène Moulay Hassan – 01H00

Elles ont le courage et la bravoure pour crédo, le talent et l’amour de l’héritage en commun et mènent aussi le même combat. D’un côté, Asma Hamzaoui joue au guembri en défiant les tabous, de l’autre, Fatoumata Diawara, chante malgré l’interdiction de pratiquer de la musique par les islamistes dans le nord du Mali. Asma Hamzaoui perpétue la tradition avec sa touche personnelle et Fatoumata Diawara préserve son héritage africain en tirant son inspiration de la tradition du chant wassoulou. La rencontre de ces deux grandes musiciennes promet d’être un moment de grande émotion.

Maâlem Hassan Boussou & le collectif Benin international musical (sons Gnaoua et chants Vaudous, une histoire d’ancêtres)
Maroc / Bénin
Samedi 23 juin – Scène Moulay Hassan – 22H30

Le Festival Gnaoua fait escale au Bénin avec BIM (Benin International Musical), un collectif d’artistes béninois, en partenariat avec le groupe Radio France. Un tourbillon de folie qui rend hommage à la musique des ancêtres du Dahomey. Au programme : des rythmes vaudous, des chants traditionnels, avec des mélodies électriques bien pimentées et des sons modernes que le collectif partagera lors d’une fusion unique avec le maâlem Hassan Boussou.

Les rythmes gnaoua et les danses du culte vaudou offriront un retour aux sources, avec des sonorités pleines d’énergie pour une fusion des plus impressionnantes.

Maâlem Hossam Gania & Guests : Shabaka Hutchings, Nguyên Lê, David Aubaile & Omar Barkaoui (pour des projets d’avenir)
Maroc / Royaume-Uni / Vietnam / France
Samedi 23 juin – Scène Moulay Hassan – 01H15

Le Festival Gnaoua et Musiques du Monde présente une fusion artistique des plus pointues avec maâlem Hossam Gania. Fils de l’indétrônable Feu maâlem Mahmoud Gania, maâlem Hossam Gania jouera aux côtés de la révélation du jazz anglais, le saxophoniste Shabaka Hutchings, le guitariste et bassiste français d’origine vietnamienne, le grand Nguyên Lê, le pianiste flûtiste attiré par les musiques maghrébines David Aubaile et le très prometteur Omar Barkaoui, un des batteurs marocains les plus doués de sa génération.

Une création marocaine, française et anglaise pensée par le Festival Gnaoua afin d’encourager le jeune Gania dans sa démarche artistique. Le festival lui produit également un album composé de morceaux du répertoire des Gnaoua d’Essaouira. Sa réalisation est dirigée par le directeur artistique du festival : le batteur Karim Ziad. Cet album inclura la fusion interprétée lors de cette 21ème édition.

LAISSER UN COMMENTAIRE