François Bourguignon : « En 2030, l’extrême pauvreté sera un problème avant tout africain »

0
412
François Bourguignon. Ph: Beiruting.com

« En Afrique, la plupart des dirigeants considèrent que la pauvreté n’est pas leur problème et que la croissance y pourvoira », déplore l’ancien économiste en chef de la Banque mondiale (2003 -2007), François Bourguignon.

Dans une interview au site Le Monde Afrique, ce dernier admet que, «d’une certaine façon, la décennie de forte croissance enregistrée dans les années 2000, grâce au niveau élevé des cours des matières premières, a entretenu cette croyance en accréditant l’idée d’un nouveau départ pour le continent».

S’il y a bien eu une diminution de la pauvreté, ce statisticien de formation note cependant qu’«aujourd’hui, cette amélioration est toute relative. Peu d’emplois permettant d’améliorer les conditions sociales ont été créés ».

Mais il y a plus grave, c’est que « le nombre de personnes pauvres en Afrique continue d’augmenter et, en 2030, c’est-à-dire à l’horizon fixé pour atteindre les Objectifs de développement durable (ODD) qui ont succédé aux Objectifs du millénaire, l’extrême pauvreté sera un problème avant tout africain », a-t-il prévenu.

Martin Kam

LAISSER UN COMMENTAIRE