Le Fonds routier arrête son budget à 50 milliards FCFA pour l’exercice 2015

0
810

Les administrateurs du Fonds routier ont arrêté, le 1er septembre 2015 à Brazzaville, le budget annuel du Fonds routier en recettes et en dépenses, à la somme de 50 milliards FCFA contre 61 milliards pour l’année précédente à l’occasion de la 13ème session du comité de direction.

Cette baisse du budget s’explique par la baisse du prix du baril de pétrole depuis quelques années. Pour cela, une enveloppe destinée aux priorités telles l’ouverture et l’entretien des routes dans le département de la Bouenza, la finalisation de quelques chantiers dans la Sangha et l’évacuation des dettes de certains opérateurs a été rendue disponible.

« Nous n’engageons pas de nouveaux projets, car nous n’arriverons pas à les payer. La priorité sera mise sur les travaux d’ouverture et d’entretien des routes dans le département de la Bouenza, à cause de la municipalisation accélérée dont il sera bénéficiaire l’année prochaine », a déclaré le directeur général du Fonds routier, M. Élenga Obat Ndenguet.
Pour lui : « Pour exécuter des travaux engagés à travers le pays et faire face surtout aux dettes, nous avions souhaité avoir un budget d’au moins 100 milliards FCFA. Mais hélas!», a déploré le directeur général de ce Fonds,.
Ce budget, a confié un participant, ne fait que régresser. Le budget était fixé, En 2014, à 63 milliards FCFA. Cette subvention ne correspondait pas, a ajouté le directeur général du Fonds, aux charges de fonctionnement. Elle devrait permettre au ministère de l’Équipement et des Travaux publics d’achever les travaux relatifs à la municipalisation accélérée dans les départements de la Lékoumou, du Pool et des Plateaux, puis de poursuivre ceux engagés dans les départements de la Sangha et de la Likouala.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE