La Fondation Mastercard annonce la création d’un nouveau fonds destiné à faire démarrer les entreprises sociales des jeunes dirigeants africains

Création d'un fonds de 2 millions USD pour faire de la redistribution aux communautés une pierre angulaire du programme de bourses de la Fondation Mastercard

0
472
La Fondation Mastercard a annoncé récemment la création d’un nouveau fonds qui permettra aux jeunes acteurs du changement d’alimenter et de lancer des entreprises sociales et des projets communautaires prometteurs, en créant des possibilités économiques pour eux-mêmes et pour les autres.
Au cours des deux prochaines années, la Fondation consacrera 2 millions USD à un projet pilote qui renforcera la capacité des boursiers de la Fondation Mastercard à exercer un leadership transformateur en mettant en pratique leurs idées sociales et entrepreneuriales.
Redonner aux communautés et s’engager à améliorer la vie des autres est la pierre angulaire du programme de bourses de la Fondation Mastercard. Pour l’instant, peu de dirigeants ont l’occasion d’avoir une influence à un jeune âge. Pour mener à bien des entreprises sociales, les jeunes dirigeants ont besoin d’un soutien financier leur permettant de donner corps à des idées prometteuses et de consolider des projets existants.

« Nous sommes convaincus par le leadership des jeunes Africains et la vision qu’ils ont de l’avenir du continent », a déclaré Shona Bezanson, directrice associée du programme de bourses de la Fondation Mastercard. « Qu’il s’agisse d’apporter une éducation de qualité aux jeunes et aux enfants réfugiés en Ouganda, de développer des engrais organiques et rentables destinés aux agriculteurs à  faibles revenus du Zimbabwe ou de créer une marque ‘Made in Africa’ qui emploie des artisans fragilisés, les boursiers mettent déjà en œuvre leurs idées de changement avec des ressources modestes. Nous croyons que les boursiers saisiront cette nouvelle opportunité de prendre les rênes du changement dans leurs communautés. »

Les universités et les partenaires institutionnels intégrés dans le programme de bourses de la Fondation Mastercard recevront un financement pour alimenter ces efforts et mèneront la conception et la prestation du fonds concurrentiel d’une manière qui reflète le contexte local. La Fondation dirigera des activités de suivi et d’évaluation afin d’apprendre, d’évaluer et de déterminer comment étendre et élargir les possibilités au sein du Programme de bourses et au-delà.

« L’annonce de ce nouveau fonds a été accueillie avec beaucoup d’enthousiasme par l’ensemble du programme de bourses », a déclaré Shantel Marekera, boursière de l’université d’État de l’Arizona et fondatrice de la Little Dreamers Foundation, une organisation qui aide les petites filles du Zimbabwe à  aller à  l’école maternelle dans la communauté Glen View 8 de la capitale Harare.

« De nombreux boursiers ont mis de côté leurs idées novatrices et révolutionnaires de redistribution en raison de l’absence de possibilités de financement de démarrage. Toutefois, ce fonds dédié au soutien des idées d’entreprises sociales des boursiers nous encouragera assurément à suivre notre passion et à susciter des changements au sein de nos communautés. »

« La communauté des boursiers est composée de jeunes dirigeants ambitieux, désireux de créer des changements positifs dans leurs communautés en utilisant leurs idées qui changent la donne et dont la seule limite est souvent le manque de financement », explique Kayiza Isma, boursier à l’université Makerere et co-fondateur de Sparky Social Enterprise, un projet qui exploite une technologie efficace et à faible coût pour remédier aux pertes après les récoltes et à  l’insécurité alimentaire en Ouganda.

« Le nouveau fonds de la Fondation Mastercard va déclencher une vague de transformation communautaire dans toute l’Afrique en donnant corps à des centaines d’entreprises sociales lancées par de jeunes leaders africains. »

Depuis 2016, la Fondation Mastercard a soutenu plus de 30 initiatives fondées par des boursiers qui œuvrent à améliorer la vie d’autres personnes. Au Ghana, Happy Home Eco-Sanitation Company/Services s’est associée à l’université Ashesi pour construire des toilettes comprenant sept cabines à l’école élémentaire de Berekuso, qui bénéficieront à environ 1 000 personnes, ainsi que des toilettes autonomes à Berekuso pour EduCare, une école maternelle, qui serviront à 30 enfants de moins de 10 ans. Au Zimbabwe, la Little Dreamers Foundation prévoit sa première cohorte de 12 filles d’ici janvier 2019 et continue de développer son projet avicole, qui permettra de nourrir les enfants une fois qu’ils seront inscrits à l’école maternelle et de réduire les frais scolaires des familles fragilisées. En Ouganda, Sparky Dehydrator a formé 400 agriculteurs et vendu 22 déshydrateurs alimentaires, dont 18 sont actuellement utilisés par des agriculteurs dans cinq districts du pays.

« Bien qu’une solution brillante et une grande équipe soient nécessaires pour résoudre un problème difficile, l’accès aux fonds est absolument primordial pour les jeunes dirigeants comme nous », déclare Kwabena Adu-Darkwa, boursier de l’université Ashesi et co-fondateur de Happy Home Eco-Sanitation Services, une initiative qui vise à  fournir aux communautés à  faibles revenus un accès à  des toilettes écologiques et rentables aà débit très réduit à Berekuso, au Ghana.

« C’était notre propre expérience – notre idée de fournir aux communautés l’accès à des toilettes sûres et abordables avait été mise de côté jusqu’à ce que nous ayons pu obtenir le soutien financier nécessaire. Nous croyons que cette nouvelle initiative de financement de démarrage de la Fondation Mastercard aidera à catalyser les projets de redistribution et donnera à de nombreux autres boursiers l’occasion de transformer leurs idées en solutions pratiques.
AMA

LAISSER UN COMMENTAIRE