La Fondation Jardin Majorelle consacre une exposition au couturier marocain Noureddine Amir au Musée Yves Saint Laurent Marrakech

0
810
Photo Jean Madeyski.

Du 23 février au 22 avril 2018, la Fondation Jardin Majorelle présente une exposition d’œuvres du couturier marocain Noureddine Amir, dans la salle d’exposition temporaire du musée YVES SAINT LAURENT Marrakech.

La Fondation souhaite ainsi rendre hommage à l’artiste qui se distingue par une adaptation singulière de l’artisanat marocain dans ses créations.

Le couturier s’imprègne d’un héritage et de savoir faire ancestraux marocains qu’il décline et renouvelle dans son travail. Telles des sculptures, les œuvres de Noureddine Amir trouvent leur genèse dans des matières brutes et organiques originaires du Maroc qui en déterminent les formes.

« Laine, raphia, toile de jute et soie sont choisis avec soin, puis apprivoisés fil par fil avant de subir une métamorphose. Les matières et tissus sont teints au henné, à la peau de grenade sèche ou à l’indigo. Noureddine Amir donne vie à ces matières, en bousculant les codes. Le couturier, de renommée internationale, sublime la création artisanale marocaine en y apportant une véritable réflexion », souligne Moulim el Aroussi, philosophe et critique d’art.

C’est à l’occasion d’une exposition des œuvres de Noureddine Amir à l’Institut du Monde Arabe à Paris en 2014 que Pierre Bergé remarque son travail et décide aussitôt de lui consacrer une exposition à la Fondation Pierre Bergé-Yves Saint Laurent à Paris en 2016

En 2018, Noureddine Amir est invité par la Chambre syndicale de la Haute couture française à participer au défilé Haute Couture de la Fashion Week à Paris qui se tiendra du 01 au 05 juillet. Cet évènement d’envergure internationale est la plus haute distinction pour un couturier.

Noureddine Amir est ainsi le premier créateur marocain à prendre part à ce rendez-vous incontournable de la mode.

La Fondation Jardin Majorelle, fidèle à sa mission de promotion du patrimoine marocain et désireuse de mieux faire connaitre l’œuvre de Noureddine Amir, accueille les créations de l’artiste dans la salle d’exposition temporaire du musée YVES SAINT LAURENT Marrakech. Cette salle conçue selon les normes muséologiques internationales, est pensée comme une vitrine culturelle et artistique en mesure d’accueillir toutes sortes d’expositions sur la mode, l’art, la création contemporaine, l’anthropologie, la botanique.

Hamid Fardjad, le commissaire de l’exposition et le scénographe Christophe Martin scellent leurs regards aiguisés sur l’œuvre du couturier et proposent une mise en scène féérique où dialoguent la mode et l’art.

A propos de Noureddine Amir

Né en 1967 à Rabat, Noureddine Amir vit et travaille à Marrakech. Diplômé de L’École supérieure des arts et techniques de la mode (ESMOD) à Paris en 1996, ses premières années de création sont marquées par sa collaboration avec l’artiste iranienne Shirin Neshat pour qui il crée de nombreux costumes. À partir de 2001, Noureddine Amir se consacre principalement aux défilés marocains, notamment celui de Casablanca dédié au caftan à l’occasion duquel il se distingue en présentant une collection de haïks très remarquée.

Depuis 2003, ses créations ont été exposées au Musée de la Mode d’Anvers (MoMu), au Palais des Beaux-Arts de Lille (2004) et plus récemment dans le cadre de l’exposition « Le Maroc contemporain » à l’Institut du Monde Arabe à Paris (2014-2015). C’est à l’occasion de cette exposition que Pierre Bergé remarque son travail et décide aussitôt de lui consacrer une exposition à la Fondation Pierre Bergé-Yves Saint Laurent à Paris en 2016. En novembre 2017, Noureddine Amir est invité par la Chambre syndicale de la Haute couture française à participer au défilé de la Fashion Week à Paris qui se tiendra du 22 au 25 janvier 2018.

LAISSER UN COMMENTAIRE