La Fondation Attijariwafa bank met à l’honneur le patrimoine culturel et artistique de la ville de Marrakech

Cycle de conférences « Échanger pour mieux comprendre »

0
744

La Fondation Attijariwafa bank a tenu vendredi 28 septembre dernier, au siège de la Direction régionale Sud du groupe Attijariwafa bank à Marrakech, une nouvelle édition de son cycle de conférences « Echanger pour mieux comprendre » sous le thème : « Marrakech : quels nouveaux défis pour le patrimoine culturel et artistique ? ».

Cette 41ème rencontre, organisée conjointement par les Pôles Edition & Débats et Art & Culture, met sous les projecteurs le patrimoine culturel et artistique de Marrakech et les défis à relever par la ville ocre en vue de le sauvegarder et de le valoriser.

Dans un mot de bienvenue prononcé au nom de Mohamed El Kettani, Président Directeur Général du groupe Attijariwafa bank, Fouad Maghous, Directeur de la Région Sud, a mis en avant la fascination exercée de tout temps par la ville ocre sur ses visiteurs grâce à la diversité de ses attractions et de ses monuments ainsi que la richesse de son passé.

Face au succès grandissant de Marrakech, F. Maghous a également rappelé le potentiel économique que représente son patrimoine culturel et artistique pour l’ensemble de la région. « Marrakech est devenue la première destination touristique nationale et la 8ième parmi les plus belles au monde, selon Trip Advisor.

Ses attractions figurent parmi les meilleures en Afrique. (…) Grâce à son patrimoine historique et culturel, Marrakech inspire les artistes et abrite de nombreux événements économiques et culturels de renommée mondiale. Cette diversité constitue un levier économique important pour l’avenir de la ville et le développement de la région Marrakech-Safi. »

Sous la modération de M. Ahmed Skounti, Anthropologue et Professeur-chercheur à l’Institut National des Sciences de l’Archéologie et du Patrimoine (INSAP) et de Ghitha Triki, Responsable du Pôle Art & Culture de la Fondation Attijariwafa bank, un passionnant débat a réuni Azzeddine Karra, Directeur régional de la Culture pour la région Marrakech-Safi, Björn Dahlström, Directeur des musées Berbère et Yves Saint Laurent de la Fondation Jardin Majorelle, Rajae Benchemsi, Ecrivaine et Critique d’art, et Directrice de la Fondation Farid Belkahia, Maha El Madi, Directrice de la Fondation Dar Bellarj, et Leila Hida, Fondatrice de l’espace culturel « Le 18 » à Marrakech.

Au fil de la rencontre et au travers des expériences de terrain partagées, les panélistes n’ont pas manqué de rappeler la richesse du patrimoine culturel et artistique de Marrakech qui a joué un rôle prépondérant dans son histoire et contribue à sa notoriété jusqu’à nos jours, que ce soit au niveau national ou international. Chaque intervenant a ensuite exposé les diverses actions initiées auprès du grand public au service de la promotion de l’héritage culturel de la ville et la diversification de l’offre artistique.

Par ailleurs, cette conférence-débat a été l’occasion de mettre en exergue les défis qui restent à relever pour perpétuer la sauvegarde et la valorisation du capital culturel de la ville ocre, ainsi que l’enrichissement permanent de son offre artistique pour pérenniser son développement économique et social et son attractivité.

Avant de donner la parole à la salle, un hommage a été rendu à l’historien médiéviste et spécialiste des rapports culturels et artistiques entre le Maroc et l’Andalousie, Hamid Triki, fervent défenseur du patrimoine des villes historiques du Maroc, et en particulier de Marrakech.

A travers cette conférence-débat, la Fondation Attijariwafa bank démontre, une fois de plus, sa volonté de promouvoir, à travers l’ensemble des régions, un débat constructif autour de thématiques socioculturelles qui concernent l’avenir de notre pays.

LAISSER UN COMMENTAIRE