FMI : Un accord de 448,6 millions de dollars de trois ans signé avec la république du Congo

0
417

Le Conseil exécutif du Fonds monétaire international (FMI) a approuvé, le 11 juillet à New-York aux Etats-Unis, un accord de trois ans au titre de la Facilité Elargie de Crédit (FEC) avec la République du Congo, pour un montant de 448,6 millions de dollars, dont 44,9 millions à débloquer immédiatement, rapporte un communiqué du FMI parvenu à pagesafrik.info.

Selon cet accord, ce programme soutenu par la FEC vise à aider la République du Congo à rétablir la stabilité macroéconomique, fondement d’une croissance plus forte et plus lente. Il  permettra également d’améliorer la gouvernance afin de gagner de l’argent et de gérer plus clairement les ressources publiques, particulièrement dans le secteur pétrolier.

Cet accord souligne que ce programme soutenu par le FMI contribuera de manière positive à la stratégie régionale et aux efforts de stabilisation de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC).

«C’est une joie que nous partageons avec tous les Congolais qui attendaient cet accord. Il reste maintenant de travailler durement pour que nous puissions respecter toutes ses prescriptions», a dit le Premier ministre, chef du gouvernement, M. Clément Mouamba, saluant  l’aboutissement heureux de cet accord. Pour lui, «Prenons acte qu’à partir de maintenant,  c’est tout un tournant que nous venons d’amorcer» et que le plus dur c’est de donner une cadence dans la manière de gérer les affaires publiques.

L’Organisation de coopération et de développement économique (Ocde), estime que cet accord va avoir un impact sur les dépenses de l’État et les revenus, soulignant que «le pays devrait  de nouveau pouvoir faire appel aux créanciers internationaux».

La signature de cet accord met un terme à plus de deux ans de négociations entre Brazzaville et l’institution de Bretton Woods.  

Florent Sogni Zaou

LAISSER UN COMMENTAIRE