Opérationnel à partir de juillet 2018: l’ITIE-Congo présente le logiciel Syscore à ses partenaires

L'application sera opérationnelle à partir de juillet 2018

0
1148
Florent Michel Okoko, président exécutif de l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives (ITIE), section Congo.

Conduite par son président exécutif, Florent Michel Okoko, l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives (ITIE) – section Congo a présenté, mardi 12 juin, à Brazzaville, à ses partenaires, le logiciel «Système de conciliation des recettes extractives » (Syscore).

D’après les explications de Florent Michel Okoko, Conseiller à l’ITIE du Ministre des Finances et du Budget, Calixte Nganongo, « ce logiciel basé sur les mécanismes de conciliation de l’ITIE-Congo permettra aux entreprises et aux différentes administrations d’enregistrer leurs déclarations dans un outil informatique, au lieu que cela soit fait comme par le passé au moyen de formulaires manuels ».

Ce dernier a affirmé que « désormais, ces déclarations seront faites mensuellement et non plus annuellement. Elles seront centralisées dans une base de données du Ministère des Finances et du Budget. Ce qui fera gagner du temps dans la gestion des informations liées au secteur extractif ».

A en croire Florent Michel Okoko, « l’acquisition de ce logiciel a aussi l’avantage de présenter au conciliateur ou à l’administrateur indépendant de l’ITIE des informations préalablement validées par les services habilités de l’Etat ».

Précisions qu’après quelques ajustements, au nombre desquels la finalisation du Guide de l’utilisateur, le Directeur des systèmes d’information a affirmé que l’application Syscore sera opérationnelle à partir de juillet 2018 et qu’il suffira pour le public d’entrer dans le portail du site du Ministère des Finances.

Soulignons que cette rencontre s’est tenue en présence du Directeur des systèmes d’information (DSI) du Ministère des Finances et du Budget et Coordonnateur du projet Syscore, Guy Noël Londongo ainsi que des représentants des sociétés pétrolières, forestières et minières.

Signalons aussi que des cadres des Impôts et des Douanes ont également pris part à cette rencontre qui a eu pour cadre la salle de réunions du ministère des Finances et du Budget.

Martin Kam

LAISSER UN COMMENTAIRE