Finances : Inauguration du siège de la BSCA bank à Brazzaville

0
877
Banque sino-congolaise pour l'Afrique.

Le président du Congo, M. Denis Sassou N’guesso a procédé, 10 avril 2018 à Brazzaville, l’immeuble (R+15), bâti en plein cœur de la capitale en présence de la vice-présidente de la Banque agricole de Chine, Mme Guo Ningning.

Selon le président du conseil d’administration de la Banque sino-congolaise pour l’Afrique (BSCA bank), Roger Rigobert Andely, c’est un bâtiment intelligent, éligible au prix Luban décerné aux édifices les plus beaux et modernes réalisés par les sociétés chinoises en Chine ou ailleurs.

«Cet immeuble est conforme à la stratégie de développement à long terme de la BSCA bank. En effet, aujourd’hui, ce bâtiment abrite le siège de la banque pour le Congo, demain, il abritera le siège de la banque pour la zone Cémac et après-demain pour toute l’Afrique. Nous misons sur l’Afrique émergente et nous avons construit notre siège continental une fois pour toute», a-t-il souligné.

L’ouvrage dont les travaux ont duré deux ans, pour un coût global de trente-cinq milliards de francs CFA, mesure 72m de hauteur. Il compte huit cents postes de travail, un restaurant et une salle de conférences d’une capacité respective de cent cinquante personnes.

Il est à noter qu’en deux années d’exercice, la BSCA se félicite d’un résultat net bénéficiaire de 1,7 milliard FCFA fin 2017, soit 2,7 millions d’euros, alors que le business sur plan prévoyait « les premiers bénéfices pour 2018 ».

Mais pour renforcer ses capacités, le capital de 50 milliards FCFA, soit 76,2 millions d’euros, va connaître une hausse de 20 milliards FCFA (30,5 millions d’euros) d’ici la fin de l’année selon Roger Rigobert Andely.

Présente à Brazzaville et Pointe Noire, la BSCA qui se veut « une banque commerciale de proximité » entend par ailleurs accélérer son maillage du territoire national. Outre la Banque chinoise ABC, le capital est reparti entre l’Etat congolais, 12%, la SNPC (société nationale des pétroles du Congo), 15%, un collectif d’actionnaires privés congolais et français, 21,5%, et la société Magminerals Potasse, 1,5%.

Ouverte en 2015, la Banque sino-congolaise pour l’Afrique (BSCA bank) a ouvert l’an dernier un siège à Pointe-Noire et un autre à Brazzaville elle y construit des agences à Bacongo et à Poto-Poto dans les deuxième et troisième arrondissements.

La banque a déjà installé trente distributeurs et guichets automatiques en 2017 contre deux en 2016. Elle prévoit, cette année, d’installer cinquante distributeurs supplémentaires. Le nombre d’agents est passé de soixante et onze en 2016 à quatre-vingt-dix en 2017 dont 75% des Congolais.

Les activités de la banque ont connu un accroissement. Les dépôts de la clientèle ont atteint cent cinq milliards de francs CFA en 2017 contre soixante milliards en 2016. Les crédits au secteur privé sont passés de vingt-six milliards de francs CFA en 2016 à quatre-vingt-douze milliards en 2017.

Née de l’initiative des présidents Denis Sassou N’Guesso du Congo et Xi Jinping de Chine, la BSCA bank est le onzième établissement bancaire installé au Congo. Elle est détenue à 50% par la Banque agricole de Chine qui occupe le sixième rang mondial. Les actionnaires de la BSCA bank envisagent d’augmenter son capital de cinquante-trois milliards de francs CFA à soixante-treize milliards à la fin 2018.

Florent Sogni Zaou

LAISSER UN COMMENTAIRE