Fin des Summer Days de l’immobilier à Casablanca

10 jours d’actions pour réconcilier les promoteurs avec les acquéreurs

0
489
Le salon « Summer Days de l’immobilier » a fermé ses portes dimanche 15 juillet, après une dizaine de jours à réconcilier les promoteurs immobiliers avec les acquéreurs sur la corniche de Casablanca.
Organisés à l’initiative de la Fabrique événementielle, les «Summer Days de l’immobilier» sont une plateforme d’échanges permettant aux promoteurs d’aller à la rencontre des futurs acquéreurs en quête de biens à court et moyen termes.
Dédié aux dernières tendances du marché de l’immobilier, l’événement a constitué « une  opportunité  pour les  promoteurs de logements sociaux,  neufs,  de moyenne et haute gamme, de mettre en avant leurs produits phares, directement auprès de leur cible, et pour les acheteurs de trouver conseil    et d’obtenir des réponses personnalisées en toute confiance », ont précisé les organisateurs.
Des promoteurs pas si surpris par l’engouement qu’a suscité le Salon auprès des visiteurs venus très nombreux s’enquérir des nouveautés du marché. Comme l’ont relevé les organisateurs, les « Summer Days de l’immobilier », les premiers jours de son ouverture ont attiré beaucoup de monde. Ils en veulent pour preuve que plus de 1500 personnes l’ont visité, en l’espace de deux jours seulement.
Il faut dire qu’en plus d’être une vitrine de projets immobiliers proposant une offre abondante et variée,  l’objectif de ce Salon -étalé sur de superficie de 1000 m2 était aussi de simplifier la tâche des éventuels acquéreurs de logements « afin qu’ils puissent obtenir des réponses concrètes et personnalisées à leurs questions », a expliqué Karim Lazrak, le PDG de la Fabrique événementielle.
Un des avantages du Salon, est qu’il a  permis aux visiteurs de confirmer, en une seule visite, toutes les informations trouvées sur le Net. En outre, ils pouvaient rencontrer dans un même lieu tous les acteurs incontournables du secteur et bénéficier de l’expertise des  conseillers de vente des plus  grands groupes immobiliers du Maroc, obtenir des réponses à leurs questions,  attentes et besoins, soulignent les promoteurs.
Bref, il s’agissait concrètement de « les aider à donner vie à leur projet », a souligné Karim Lazrak, qui est également le patron du groupe Kam’s Expo & Event, assurant que les offres ont concerné toutes les catégories sociales et tous les budgets.
Très prisés des promoteurs immobiliers, les Marocains résidant à l’étranger (MRE) étaient naturellement visés par ces jours d’été de l’immobilier.
En effet, « la période du Salon a été fixée à ces dates pour plusieurs raisons: tout d’abord pour accueillir effectivement les MRE qui viennent passer leurs vacances dans leur pays; ensuite pour offrir aux jeunes mariés un grand choix de projets sans devoir se déplacer dans les showrooms des promoteurs et ensuite pour faciliter la tâche aux personnes qui veulent acheter une maison secondaire à proximité de la mer, par exemple », a confié Karim Lazrak.
Dressant le premier bilan des « Summer Days de l’immobilier », Karim Lazrak a affirmé qu’il est « très positif que ce soit en termes de la qualité des exposants ou de nombre de visiteurs », insistant sur le fait que l’événement était à sa première édition.
Accompagné par des réformes majeures au niveau des volets institutionnels, à travers notamment le renforcement de la filière publique et privée, le secteur de l’immobilier est en phase de reprise.
Ce qui, à entendre les promoteurs des «Summers Days de l’immobilier», nécessite plus que jamais de nouvelles plateformes d’échanges permettant aux promoteurs d’aller à la rencontre des futurs acquéreurs en quête de biens à court et moyen termes. D’où l’idée de ce Salon qui proposait un concept novateur et qui se voulait convivial à l’échelle humaine, tout en privilégiant l’échange avec les acteurs incontournables du secteur.
Alain Bouithy

Trois questions à Karim Lazrak

Il existe des promoteurs professionnels sérieux qui livrent des biens avec une bonne finition et dans les délais

Les « Summer Days de l’Immobilier » 2018 se sont achevés ce week-end. Quel bilan dressez-vous de cette édition ? 
Karim Lazrak  : Le bilan est très positif, que ce soit en termes de la qualité des exposants ou de nombre de visiteurs surtout qu’il s’agit de la première édition.

Ces dernières années, certains promoteurs ont été accusés de ne pas respecter leurs engagements. Comment ce salon comptait-il réconcilier le marché avec les acquéreurs ? 
Effectivement ce salon a été organisé, entre autres, pour réconcilier les promoteurs immobiliers avec les acquéreurs, car quelques-uns et heureusement pas tous, ont été déçus par les retards de livraison ou des malfaçons des biens achetés.
L’objectif de ce Salon est de démontrer aux acquéreurs qu’il existe des promoteurs professionnels et sérieux qui livrent des biens avec une bonne finition et dans les délais.

L’acquisition d’un bien immobilier n’est pas toujours à la portée de tout le monde. Qu’a proposé de concret le salon afin que toutes les classes sociales accèdent aux offres?
Les promoteurs présents au Salon ont proposé des offres pour toutes les catégories sociales, c’est-à-dire que l’on peut trouver des biens pour tous les budgets.
Propos recueillis par Alain Bouithy

LAISSER UN COMMENTAIRE