FESPAM : Des cadeaux symboliques pour les musiciens africains et de la diaspora à Brazzaville

0
491

La ministre de la culture et des arts par intérim et présidente du comité de direction du Festival Panafricain de Musique (FESPAM), Arlette Soudan Nonault a remis, le 20 juillet 2017 à Brazzaville, des cadeaux symboliques aux délégations des musiciens africains et de la diaspora ayant fait le déplacement de Brazzaville pour participer à la 11ème édition.

Cette remise de cadeaux a eu lieu au cours d’un déjeuner de presse en l’honneur de ces délégués et musiciens venus du Nigeria, de l’Ile de la réunion et des Etats-Unis. Elle a également reprécisé le report de la 11ème édition de cette grande fête de la musique africaine et universelle prévue d’abord du 8 au 15 juillet 2017 et reportée du 19 au 21 juillet 2017.

La ministre Soudan Nonault a rassuré que le gouvernement congolais prenait toutes les dispositions pour le séjour et le retour de ces délégations dans leur pays respectif. Elle a ensuite rappelé le communiqué officiel du 15 juillet 2017 annonçant le report de cette édition en raison «d’impératifs insurmontables d’agenda».

Le commissaire général du FESPAM, Gervais Hugues Ondaye, a déclaré que le Congo s’arrangera pour que la fête soit belle lorsque les nouvelles dates seront connues en vue de bénéficier davantage de la confiance de l’Union africaine (UA), avec les 42 pays africains de la diaspora ayant confirmé leur participation à cette édition.

Une édition aux allures particulières  

La onzième (11è) édition du festival panafricain de musique (Fespam) est prévue se tenait ou se tiendra sur le thème : « Musique et environnement en Afrique et dans la Diaspora ». Il connaitra des activités comme le Marché de la musique africaine (Musaf), qui est revenu  autour de l’exposition-vente de supports phonographiques, vidéographiques, d’instruments de musique, autour des ateliers, des rencontres professionnelles sur l’industrie culturelle et musicale ainsi que d’une nuit des sapeurs en hommage à Papa Wemba.

Le comité de direction avait, lors de sa réunion tenue du 5 au 6 octobre 2016 à Brazzaville adopté un code artistique qui précisait les modes opératoires et les critères de catégorisation, de sélection, de programmation et de rémunération des groupes et artistes locaux ainsi que les internationaux retenus pour le festival. Ce code artistique a institué un appel à candidatures pour toute inscription d’artistes musiciens au festival.

Au cours d’une cérémonie de remise de dossiers au ministre de la culture, il avait été comptabilisé 420 dossiers d’appels à candidatures reçus. Plusieurs artistes musiciens africains et de la diaspora avaient souscrit. Parmi ces pays et artistes musiciens, il y avait les Etats-Unis avec 5 dossiers ; un seul pour le Portugal, le Rwanda ; deux respectivement pour le Sénégal, le Togo et  le Tchad ; la République démocratique du Congo (RDC) avec 13 dossiers ainsi que des artistes tels que Youssou Ndour ; P Square ; Techno.

LAISSER UN COMMENTAIRE