Fernand Mabala “Le Grand Mumbafuneur” : La mort d’un Jeune Premier

0
1055

Après de longs mois à se battre contre la maladie, Fernand Mabala “Le grand Mumbafuneur” est décédé à l’hôpital d’Ivry dans la région parisienne, le dimanche 4 août 2019 à 14 h.

Dès la fin 1985, une révolution s’opère au sein de la musique congolaise; les jeunes artistes en quête d’identité s’affichent et s’affirment davantage.

C’est à cette époque qu’un jeune chanteur Fernand Mabala, “Le grand Mumbafuneur” bon chic bon genre s’impose et apporte un nouveau parfum à notre musique, alliant  la Sape à la Musique, et la frime à la danse, il se démarque des vieux schémas et adopte un genre musical plus branché qui égaille les jeunes des deux rives du fleuve Congo à travers l’émission télévisée “Vidéo 45″ de Charlie Noël.

En effet, avec la sortie de l’album “Yatama”, Fernand Mabala apparait comme le pionnier de la 3ème génération de la musique congolaise. “Yatama” est un tube et sa danse “Patakani” remporte un large suffrage auprès de tous les  jeunes du bassin du Congo. Les deux autres albums qui suivront : “Ainsi va la vie” et “Visa long séjour “confirmeront le talent du musicien “Jeune premier”.  

Fernand Mabala a ouvert la voie à toute une génération : Rapha Bounzeki; Julien Salabanzi “Bozi”; Angelo Chevauchet; Sam Ba Djo; Anicet Rigadin Mavoungou; Panama Fukilawu; Rolhita; Pepe God Bongol; Roger Luttin… Et c’est dans cette ferveur de la renaissance musicale que le “génie du siècle”, Le Chairman Jacques Koyo et sa danse “Engondza” vont bousculer la hiérarchie, en parachevant toute cette dynamique de la nouvelle génération.

L’installation de Fernand Mabala en région parisienne (France) en 1989, lui donne l’occasion de poursuivre sa carrière musicale en amateur, cumulativement avec un job à l’aéroport Charles de Gaule de Paris. C’est depuis plusieurs mois qu’il avait cessé toute activité, en raison de sa maladie.

Adieu l’Artiste !

Clément Ossinondé

LAISSER UN COMMENTAIRE