Femmes chefs d’entreprises au Maroc: Aicha Amrani Laasri veut réinventer l’AFEM

Une entrepreneure affirmée et une femme engagée

2
5863

ZOOM. Candidate à la Présidence de l’Association des Femmes Chefs d’Entreprises du Maroc, Aicha Laasri Amrani porte un projet ambitieux pour réinventer l’AFEM.

La Présidente fondatrice de la société de courtage SADAS Assurances, Co-Fondatrice de la Fédération Nationale des Agents et Courtiers d’Assurances du Maroc (FNACAM) est la deuxième femme ayant obtenu un agrément d’assurances au Maroc.

Entrepreneure accomplie, travailleuse rigoureuse et militante sociale de la première heure, c’est aux côtés de Saloua Karkri Belkeziz, Miriam Bensalah Chaqroun, Saida Karim Amrani, Nezha Hayat et Khadija Doukali, et d’autres femmes, qu’elle a cofondé, il y a maintenant 18 ans, l’Association des Femmes chefs d’entreprises du Maroc.

Aicha Laasri Amrani, qui a valeureusement contribué à l’évolution de cette importante organisation patronale, à la mise en place des bureaux régionaux et à la mise en œuvre de son incubateur, a accompagné durant les deux dernières décennies toutes les présidentes qui se sont succédées à la tête de l’AFEM.

Elle a été en permanence en contact avec les adhérentes, a vu leur évolution et a su écouter et surtout comprendre les besoins et aspirations des unes et des autres.

« Aicha ferait un excellent porte drapeau de l’entrepreneuriat féminin pour trois raisons, premièrement parce qu’elle est entrepreneure accomplie, qui connaît parfaitement les problématiques communes à tous les entrepreneurs. Deuxièmement, elle connaît bien l’AFEM de l’intérieur. La troisième raison est qu’elle est différente dans ses relations avec les autres, elle sait écouter, elle est engagée et entière», témoigne Khadija Idrissi Janati, celle que Aicha Amrani Laasri nommerait comme Vice Présidente si elle accède à ce mandat.

Autant de raisons qui ont poussé Aicha Laasri Amrani à se présenter – pour la 1ère fois – à la candidature de la présidence de l’AFEM. Et c’est pour pouvoir mener son mandat de la manière la plus idoine qu’elle s’allie à Khadija Idrissi Janati, Entrepreneure membre du Conseil d’Administration de l’AFEM et lauréate de son incubateur Casa Premières en 2009. C’est ensemble, avec une équipe de jeunes entrepreneures accomplies et engagées, qu’elles souhaitent réinventer l’AFEM de demain !

Place à la jeune génération

Outre son envie de rendre à l’AFEM toute sa légitimité, Aicha Laasri Amrani souhaite donner un nouveau souffle à l’association, mettant la jeune génération de femmes entrepreneures au cœur de la prise de décision. « Je suis au sein de l’AFEM depuis sa création. De belles choses ont été concrétisées mais beaucoup reste à faire. L’AFEM doit évoluer et s’inscrire dans son temps », estime-t-elle à ce propos. Elle poursuit en ce sens « je suis convaincue plus que jamais que l’organisation doit évoluer à l’unisson, et dans la valorisation de toutes les forces vives qu’elle regroupe: femmes entrepreneures jeunes et moins jeunes; d’où le choix du slogan Ensemble, réinventons l’AFEM ».

Des actions tangibles, concrètes et mesurables

Promouvoir, développer et soutenir l’entrepreneuriat féminin comme levier de développement économique durable au Maroc pour Transformer l’AFEM en plateforme privilégiée du Doing Business pour ses membres ; Un objectif qu’elle compte atteindre et une mission qu’elle veut remplir en agissant sur 3 axes majeurs : 

Axe 1 : L’AFEM, vecteur de croissance des entreprises féminines 

Avant d’entamer sa campagne, Aicha Laasri Amrani et son équipe ont lancé une étude qualitative auprès des membres de l’AFEM pour remonter leurs besoins et y répondre dans leur plan d’actions. Deux besoins reviennent avec insistance : networking et business. Aicha Amrani en a donc fait ses priorités, à travers deux mesures fortes et impactantes.

D’abord la mise en place d’une charte de la Préférence qui engage l’AFEM à favoriser ses membres lors des consultations pour la réalisation de missions et de prestations dont elle a besoin. « Travailler en priorité avec nos membres reflète toute la confiance que l’association a en leurs expertises et compétences», précise Aicha Amrani.

La deuxième mesure est la création d’un guichet unique de mise en relation des membres de l’AFEM avec les parties prenantes de l’écosystème entrepreneurial, les instances publiques et les prestataires baptisé LINK WOMEN. « C’est notre façon d’endosser nos membres et encourager l’ensemble des opérateurs à faire appel à elles. » Ajoute la candidate à la présidence.

Axe 2 : L’AFEM, accélérateur de la création d’entreprises féminine au Maroc 

L’AFEM a toujours placé l’encouragement de l’entreprenariat féminin à la tête de ses missions, et la création en 2006 de l’incubateur « Maroc Pionnières » devenu en 2016 « Maroc Premières » en est la preuve. En 12 années d’existence, cet incubateur a accompagné près de 80 femmes porteuses de projets pour créer leurs entreprises et les développer. L’équipe de Aicha Amrani ambitionne de lever la cadence pour incuber 100 projets durant le prochain mandat. Elles se lancent également le défi d’accompagner ces jeunes entreprises à obtenir leur premier client dans les 6 premiers mois d’incubation.

Une autre mesure que l’on peut qualifier d’innovante est la création d’un fond d’investissement AFEM INVEST, composé en majorité des entrepreneures membres de l’AFEM et dont les fonds seront destinés à financer l’accélération des meilleurs projets incubés.

Axe 3 : L’AFEM, Accompagnateur de la mise en œuvre de la régionalisation avancée

Afin d’atteindre l’objectif ultime de son mandat, celui de promouvoir, développer et soutenir l’entrepreneuriat féminin, Aicha Laasri Amrani mise sur le développement régional de l’AFEM et promet d’œuvrer pour la création de 7 nouvelles antennes régionales pour atteindre le nombre de 12 délégations régionales à l’horizon 2021 et couvrir ainsi l’ensemble des régions du Royaume.

La candidate Amrani ajoute qu’«en plus de la création de nouvelles antennes, il est primordial de doter chaque délégation régionale des moyens humains et techniques nécessaires pour son développement. Nous souhaitons favoriser l’émergence de délégations régionales actrices et responsables qui porteront la voix de l’AFEM et de ses membres dans l’ensemble du territoire national ».

Il faut mentionner que cette équipe, qui croit en sa capacité à réinventer l’AFEM comme l’annonce son slogan de campagne, ne compte pas faire les choses à moitié. « Dès l’élection de Aicha, nous lancerons une consultation générale à l’ensemble du réseau de l’AFEM constitué de toutes les cheffes d’entreprises ayant déjà adhéré à l’AFEM, pour recueillir leurs recommandations et propositions pour le repositionnement de l’association » Explique Idrissi Janati.

En effet, l’équipe compte repenser les statuts de l’association pour permettre la mise en place de cette gestion participative et inclusive qu’elle prône. La refonte des outils de communication, la gestion des incubateurs, l’allocation des budgets, sont tous des sujets sur lesquels les membres devront se prononcer afin de mettre en place un cadre qui favorise la participation de toutes et le développement de l’entreprenariat des femmes au Maroc.

Quelques membres de l’équipe de la candidate (en blanc et rouge) lors de la présentation de son programme à Casablanca

Une équipe d’entrepreneures engagées pour une action à fort impact

Bien qu’elle soit jeune, Khadija Idrissi Janati, a toutes les cartes en main pour accomplir à bien cette mission aux côtés de Aicha Amrani. Entrepreneure et spécialiste des Relations Publiques et de la Communication d’Influence, fondatrice et directrice générale de KMK GROUPE opérant dans les métiers de la communication, Khadija consacre une bonne partie de son temps et de son énergie à une cause qui lui tient à cœur : l’autonomisation économique des femmes.

Deux faits ont marqué la vie de cette jeune entrepreneure, sa réception par le Président Américain Barack Obama en 2014 et sa nomination en tant que Young Global Leader par le World Economique Forum. Elle a également co-présidé le Sommet du World Economic Forum sur la Région MENA en Mai 2017, durant lequel elle a multiplié les interventions pour porter les voix des jeunes et des femmes de la région.

Une voix qu’elle compte bien porter encore plus haut aux côtés de Aicha Laasri Amrani à la tête de l’AFEM. Mais pas que, puisqu’elles sont soutenues par une équipe de choc composée de jeunes femmes entrepreneure accomplies et engagées.

Souhaila EL Amil : Entrepreneure, Fondatrice et Manager Associée, Groupe Immersion. Elle fait partie de celles qui ont fait un passage rapide par l’incubateur d’entreprises de l’AFEM pour lancer son groupe. Experte du Marketing et de la connaissance du consommateur, Souhaila croit en l’AFEM et compte bien s’engager aux côtés de Aicha Amrani, user de ses compétences pour mieux comprendre les besoins des membres de l’AFEM et participer à apporter les réponses adéquates.

Dalila Ennaciri : Entrepreneure, Fondatrice de la Société GESTIS, société spécialisée dans la gestion de syndic de copropriété, nettoyage et gardiennage, qu’elle a créée il y a 4 ans à son retour au Maroc. Elle raconte « J’ai vécu 13 ans en France où j’ai construit une carrière qu’on peut qualifier de réussie. Je suis rentrée au Maroc parce que je crois en mon pays et en ses femmes, je veux être actrice de ce changement positif que nous voulons tous voir dans notre pays, et l’AFEM est un excellent réceptacle pour ce faire »

Houria Debbagh Loughzail : Entrepreneure et dirigeante de LMZ Conseil. Elle a assuré la fonction de vice-présidente de l’AFEM en charge du développement régional entre 2012 et 2015. « Une période durant laquelle j’ai eu à travailler avec Aicha Amrani au quotidien car elle assurait la vice-présidence chargée du développement de l’entreprenariat. Une femme d’action et de rigueur, engagée et déterminée. Pendant ce mandat, nous avons pu consolider 7 délégations régionales et les doter de leurs incubateurs. L’AFEM a besoin d’une grande redynamisation à laquelle je prendrais part aux côtés de Aicha Amrani » exprime-t-elle. 

Naoual Boucetta : Entrepreneure, Directrice Générale du Centre d’Affaires La Résistance, qui, par son métier, rencontre tous les jours des femmes entrepreneures qui expriment le besoin d’être accompagnées et d’appartenir à un réseau. Elle confie qu’«avec Aicha Amrani à la tête de l’AFEM, je n’hésiterai pas à les orienter vers l’association qui est le réseau idéal pour ces femmes, car Aicha comprend ces besoins et saurait mettre en œuvre les actions pour y répondre » 

Hind Tayach : Entrepreneure, Directrice Générale de CAF QUALITE. Elle dit « Mon passage au sein de l’incubateur de l’AFEM m’a permis de mieux murir mon projet et le transformer en entreprise qui fonctionne. L’AFEM a été mon premier client quand Aicha Amrani en était la vice présidente. C’est dire à quel point elle croit aux jeunes et leur fait confiance ». 

Heuda Farah Guessous : Entrepreneure, Directrice Générale de JASMI IMPEX, active dans plusieurs associations professionnelles dont la Fédération des industries de la conserve des produits agricoles du Maroc – FICOPAM, dont elle a été la première femme présidente. Elle confie « J’ai compris à quel point l’AFEM peut jouer un grand rôle pour donner la visibilité aux femmes entrepreneures et faire entendre leurs voix, d’où mon engagement aux côtés de Aicha Amrani et son équipe pour participer, avec elles, à réinventer l’AFEM. »

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE