Eve Bazaiba, SG du MLC, sur Africa 24 : L’enjeu, c’est la fin du mandat de Kabila, son départ et l’organisation des élections

0
408
Eve Bazaiba, secrétaire générale du Mouvement de libération du Congo (MLC), sur le plateau de la chaîne Africa 24

L’opposante congolaise Eve Bazaiba, secrétaire générale du Mouvement de libération du Congo (MLC), était récemment l’invitée de Mariama Dramé sur la chaîne Africa 24.

Réagissant à l’entrée de la République démocratique du Congo au Conseil des droits de l’homme des Nations Unies, la députée congolaise a déclaré que son pays « doit faire un effort d’aller vers le respect de droit de l’homme ».

L’opposante congolaise a estimé que le plus important n’est pas d’intégrer le Conseil ou de se réjouir d’en devenir un membre, mais de « respecter réellement les droits de l’homme ».

Eve Bazaiba a déclaré, par ailleurs, que l’admission de la RDC au Conseil  ne signifie aucunement que des progrès ont été accomplis dans son pays sur cette question, estimant qu’on ne peut parler de progrès avec « 87 fosses communes », par exemple.

N’empêche qu’elle a souhaité qu’avec cette « intégration de la RDC au Conseil des droits de l’homme qu’il n’y ait plus d’obstruction en ce qui concerne les enquêtes sur la situation qui se passe réellement dans le Kasaï et partout ailleurs dans le pays ».

La Secrétaire générale du MLC a aussi donné son avis sur d’autres sujets actuels lors de son passage sur Africa 24, notamment sur les élections et les actions que pourraient mener les populations de la RDC dans le cas où ces dernières n’avaient pas lieu avant la fin de l’année.

Sur la participation ou non du MLC à un gouvernement d’union national, Eve Bazaiba a indiqué que l’enjeu pour sa formation politique n’était pas de participer à un gouvernement, mais « la fin du mandat de Kabila, son départ, l’organisation des élections et le retour de l’ordre constitutionnel. »

LAISSER UN COMMENTAIRE