Des entreprises autrichiennes en prospection à Casablanca

Une douzaine de sociétés ont pris part à la Mission commerciale d’Autriche tenue récemment dans la métropole

0
648

Une douzaine d’entreprises autrichiennes issues de divers secteurs d’activités a participé à la Mission commerciale d’Autriche – édition 2018, du 16 au 17 octobre dernier à Casablanca.

Organisé par la section commerciale de l’ambassade d’Autriche au Maroc, représentant la Chambre économique fédérale d’Autriche (WKO), cet important rendez-vous annuel visait à renforcer les échanges entre le Maroc et l’Autriche, établir de nouveaux liens de coopération avec des entreprises locales et permettre aux opérateurs économiques marocains de rencontrer des experts autrichiens.

A propos des Missions économiques de l’Autriche à l’étranger, précisons qu’elles dépendent de la WKO qui prend la dénomination « Advantage Austria Maroc » à l’étranger.

Ainsi que l’a expliqué Michael Berger, conseiller commercial d’Autriche pour le Maroc et l’Afrique de l’Ouest, cette institution est présente dans toutes les capitales économiques des territoires qu’elle couvre. « Au Maghreb, nous organisons des Missions économiques qui vont traditionnellement d’abord à Alger, puis arrive à Casablanca et ensuite part pour Tunis », a-t-il confié.

La Mission commerciale de cette année n’étant pas centrée sur un thème précis, les entreprises autrichiennes participantes représentaient « un large spectre de secteurs d’activité allant de la fabrication de taximètres jusqu’à l’installation de parcours de luges d’été », a-t-il indiqué.

Etaient ainsi du rendez-vous, les sociétés Alu TP spécialisée dans la fabrication de profiles en aluminium, Berolan (matériaux de construction), Bertsch Energy (solutions dans le domaine de l’énergie), Brandauer (infrastructure pour loisir et tourisme), Fueger Consulting (système intégré de gestion et de contrôle informatique dans l’agriculture).

Ont également participé à cet événement : Hale Electronic (fabricant de taximètres), Nadh (compléments alimentaires), NTS Retail (logiciels de vente au détail pour operateurs de télécoms), Pewag Austria (chaînes de protection pour pneus et de levage), Franz Rübig (pièces de rechange pour tracteurs et machines agricoles), Raiffeisen Bank International (financement d’investissements, d’entreprises, d’exportations) ainsi que la société Steyr-Mannlicher (sécurité, défense et chasse).

A propos de la présence des entreprises autrichiennes au Maroc et en Afrique en général, Michael Berger reconnaît que l’Autriche n’est pas particulièrement présente sur le continent africain. Et pour cause, ce pays n’a pas un passé colonial, ce qui fait que « l’Afrique demeure encore une terre vierge pour nos entreprises », a-t-il soutenu.

« L’année dernière, les exportations sur l’ensemble du continent ont atteint à peu près un total de 1,8 milliard d’euros. Cette année, elles devraient peut-être atteindre les 2 milliards, ce qui correspond à ce que nous vendons à la Suède. Donc, il y a beaucoup de possibilités encore », a-t-il poursuivi.

Mais à le suivre, la faible présence de l’Autriche sur le marché africain serait aussi liée au fait que « les hommes d’affaires sont souvent capables de parler en anglais, mais très peu en français ».

Pour les secteurs qui pourraient intéresser le marché marocain, Michael Berger pense que «
ce qui peut être intéressant pour les Marocains saute aux yeux : il concerne notamment l’environnement, que ce soit l’infrastructure, le traitement de déchets, le traitement d’eau, l’irrigation de l’agriculture ou encore les énergies renouvelables ».

Ce n’est pas tout. Selon lui, plusieurs produits de consommation dont certains sont déjà sur le marché, comme Red Bull, les lustres à l’entrée de certains palaces et même des micros présents dans certains téléphones qui seraient l’œuvre d’entreprises autrichiennes. « Il ya aussi la sous-traitance autrichienne dans le secteur automobile et le bétail autrichien qui broute de l’herbe des prairies marocaines », a-t-il rappelé.

Malgré la faible présence des entreprises autrichienne sur le marché, le représentant de la Raiffeisen Bank International dans la région a affirmé que « nous sommes intéressés par tous les secteurs importants de l’économie marocaine, qu’il s’agisse du secteur minier avec le phosphate, de l’énergie et de l’hydraulique avec l’ONE ou ferroviaire qui est un secteur très important pour l’Autriche puisqu’elle est en pointe dans ce domaine. Nous pouvons donc assister ou apporter une aide financière à l’ONCF ».

Premier groupe bancaire en Autriche, cette institution a accompagné des clients membres de la délégation en tournée de prospection au Maghreb et qui ont pris part à la Mission économique. Des clients venus dénicher de nouveaux marchés et, pour certains d’entre eux, rencontrer de clients existants.

« Il est intéressant pour nous de voir comment on pourrait éventuellement financer des partenaires algériens, marocains et tunisiens dans le cadre de ces nouveaux projets ou contrats », a-t-il indiqué.

A la question qu’attendez-vous de la Mission commerciale d’Autriche de cette année ? Ce dernier a répondu : « Des transactions. On espère que les représentants des entreprises autrichiennes remportent de nouveaux contrats et projets ou soumissionnent à des appels d’offres. Ce qui nous permettra d’anticiper des financements à venir; soit à court terme, dans le cadre de confirmation de lettre de crédit; soit à moyen et long termes pour des crédits acheteurs pour le bénéfice justement des entreprises marocaines, par exemple ».

Si l’intérêt des partenaires marocains de travailler avec l’Autriche ne fait aucun doute, la banque autrichienne sait qu’elle doit demeurer compétitive du fait de la présence d’autres institutions concurrentes, notamment allemandes, françaises, italiennes et espagnoles.

S’appuyant sur un vaste réseau mondial de près de 110 bureaux dans plus de 70 pays dont le Maroc et près de 800 collaborateurs et 35 consultants, Advantage Austria offre aux entreprises autrichiennes et à leurs partenaires internationaux une large gamme de services.

Alain Bouithy

LAISSER UN COMMENTAIRE