« Empreintes », l’album qui a changé la face de la Rumba au Congo

0
414

Né dans la fièvre des festivités de fin d’année 2019, la Rumba « progressive » lancée par Sauve-Gérard Ngoma Malanda marque merveilleusement le pas depuis qu’il a été présenté, le 22 janvier 2020 à Brazzaville devant un public enthousiaste. Et, « Empreintes » le premier album de son label « Congo voices productions » marche à merveille.

Les Huit enfants terribles de la musique congolaise

Avec la présence de huit grandes voix de la chanson congolaise : Zao, Kosmos Mountouari, Azano, Oxy Oxygène, Roga et Sheryl Gambo, se sont trois lignes de forme musicales qui se sont dessinées, et ont fait place à une équipe qui gagne.

Comme dit plus haut, on appelle « progressive » une Rumba qui renonce à sa simplicité originelle, pour distendre ses rythmes, son lyrisme et son éducation en renouant avec les pompes orchestrales du classique, les harmonies complexes d’Afro-jazz, la virtuosité des deux. Un groupe qui a imposé son style à travers cette rencontre musicale mémorable.

En effet, en l’espace de six mois, entre Janvier et Juin 2020, les divers aspects des huit stars brazzavillois ont véritablement été mis en lumière dans un survol de quelques années de leur carrière, particulièrement un éclatant témoignage de leur génie dans lesrôles conjugués de chanteur, d’arrangeur, de soliste, de compositeur et surtout pour les dix textes écrits par Sauve-Gérard Ngoma Malanda et interprétés par les huit enfants prodiges.

Il a été démontré dans leur écriture pour le chant une clarté, une jubilation et une ingéniosité qu’on ne trouve pas souvent ailleurs. Comme les 10 titres de compositions l’indiquent cet album est un hommage librement contemporain rendu par les huit virtuoses aux anciennes structures de la musique congolaise dans tout ce qu’elles prônaient  de valorisation de la femme, de paix, d’unité nationale, et surtout d’entente et d’unification. Ce que les Unions des Musiciens congolais actuelles peinent à réaliser.

L’album « Empreintes » disponible sur toutes les plateformes de distribution numérique, et la vente physique.

Le promoteur et manager de ‘’Congo Voices productions’’, M. Sauve-Gérard Ngoma Malanda, a depuis signé avec le label français BELIEVE, pour la distribution numérique de l’album sur toutes les plateformes de téléchargement, grâce à un réseau de partenaires de confiance.              

Ses professionnels de la musique ont démontré à travers l’album « Empreintes » tout leur savoir-faire dans le développement de la stratégie digitale du label « Congo Voices Productions » de Sauve Gérard Ngoma Malanda.

Quant à la vente de l’album physique, elle est assurée par « Congo Voices productions » (France : 0661136591).

 « Empreintes » : un des plus beaux albums du moment. Une rencontre qui avait toutes les chances d’être fructueuse.

Clément OSSINONDE

LAISSER UN COMMENTAIRE