Elu el Malass prépare actuellement un master en transport et logistique.

Chaque fois que cela est possible, notre équipe part à la recherche de jeunes talents en quête de producteur ou attendant un coup de pouce pouvant les aider à émerger sur la scène musicale nationale et internationale

C’est dans ce but que nous avons fait escale à Fès, la capitale spirituelle du Maroc, pour y rencontrer un jeune artiste congolais au talent indéniable dont les prouesses nous ont été révélées il y a quelques mois.

Elu el Malass, c’est son nom de scène, est arrivé au Maroc il y a quatre ans pour y poursuivre ses études en comptabilité et finances. Ce qui ne l’empêche pas de consacrer ses temps de loisirs à sa passion de toujours : la musique.

Originaire du Congo-Brazzaville, Elu el Malass a plusieurs cordes à son arc : chanteur, compositeur et excellent danseur. Le jeune artiste, qui a fait ses classes à partir de 1997 au sein d’un petit groupe évoluant à Ouenze à Brazzaville, a jeté son dévolu sur la rumba. Un genre musical dans lequel il dit retrouver ses marques et qu’il valorise à travers des titres variés et inspirés touchant essentiellement au quotidien des citoyens congolais. Mais aussi à l’amour, la misère, la déception, etc.

Elu el Malass compte actuellement quelque 10 chansons signées de ses mains dont 7 ont déjà été enregistrées.  » Mais c’est encore qu’au stade des maquettes. Aussi, ces enregistrements ont été réalisés dans des studios amateurs », nous confie-t-il. Avant d’appeler les bonnes volontés à le soutenir et lui donner une chance de développer ses talents.
Le jeune artiste, qui évolue désormais en solo, prépare actuellement un master en transport et logistique.

LAISSER UN COMMENTAIRE