Electricité en Afrique: La Côte d’Ivoire accueillera un Salon itinérant du 10 au 12 mai 2018

Abidjan capitale de l’électricité africaine

1
923

La première édition du Salon itinérant de lʼélectricité en Afrique « Elec expo Abidjan » se tiendra du 10 au 12 mai 2018 au Hall des expositions – Route de l’aéroport Abidjan en Côte d’Ivoire.

Organisé par la Confédération africaine dʼélectricité (CAFELEC), en collaboration avec l’Association Patronale Ivoirienne du Secteur de lʼElectricité (APESELCI), ce nouveau rendez-vous regroupera une centaine d’exposants venus d’une dizaine de pays.

« Elec expo Abidjan », dont l’organisation est confiée à l’Agence Atelier Vita, est une nouvelle plateforme d’excellence du secteur. Ce salon réunit les plus grands acteurs de toutes les branches de l’électricité et d’énergies renouvelables.

Y sont donc attendus plus d’une centaine de fabricants dʼéquipements, distributeurs, bureaux d’études, fournisseurs dʼélectricité, installateurs, donneurs d’ordres, bailleurs de fonds et donneurs d’ordre …

Ils viendront d’une dizaine de pays d’Afrique et représenteront toutes les branches de l’électricité et d’énergies renouvelables, de la production d’énergie électrique  à l’efficacité Energétique, en passant par les réseaux de transport et de distribution, le contrôle, l’automation, l’éclairage (Intérieur et extérieur), le solaire, l’éolien, les matériels électriques, les outillage et matériel de sécurité, les appareillages de tests et mesures, l’électricité domestique  ou encore la domotique.

Selon les organisateurs, qui tablent, pour cette première édition, sur  pas moins de 5000 visiteurs en 3 jours, les exposants ayant déjà confirmés leur participation à cette première édition viennent du pays hôte la Côte d’Ivoire, mais aussi d’Algérie, du Cameroun, du Gabon, du Mali, du Sénégal, de la Tunisie, le Togo, Bénin, et du Maroc.

Ils indiquent que le comité d’organisation est en attente de confirmations d’autres pays de la sous-région, tels que la République de Guinée, le Ghana…

« Elec expo Abidjan » se veut également un cadre d’échange et de synergie par excellence sur la question énergétique en Afrique. Dans cette optique, les organisateurs ont concocté un programme scientifique articulé autour de points cruciaux tels que l’efficacité énergétique, les inter-connectivités des pays ou encore les sources d’énergies alternatives.

Il s’agit de pousser la réflexion et confronter les expertises entre pays du Maghreb ayant un taux de couverture électrique de plus ou moins 100%[1] et ceux d’Afrique subsaharienne.  Au regard des disparités en matière d’électrification relevées dans le rapport  «Global Energy Architecture Performance Index », et qui fait état de d’un taux d’électrification de 85,40% pour l’Afrique du Sud, le Ghana (64,06%), le Sénégal (56,50%), la Côte d’Ivoire (55,80%) et le Nigeria (55,60%), la plus part des pays du continent enregistre un taux n’atteignant pas les 50%.

La Côte d’Ivoire : Plateforme d’excellence pour relever le défi énergétique sur le continent

Le choix de la Côte d’Ivoire n’est pas fortuit. Il relève à la fois de sa position géostratégique, de son poids économiques sur le continent et son rôle de locomotive en Afrique de l’Ouest, mais aussi et surtout de la volonté du pays de relever son défi énergétique.

Perçue comme étant la porte d’entrée commerciale de l’Afrique francophone, la Côte d’Ivoire veut doubler la capacité énergétique d’ici 2020. Son taux d’électrification actuel est de 55,80%.

Avec une économique de plus en plus diversifiée et en croissance (7% en perspective pour 2018), le pays s’attend à une demande d’électricité croissante (voire annexe).

« Elec expo Abidjan » permettra de booster à partir de la Côte d’Ivoire le développement du secteur d’électricité et énergies renouvelables en Afrique où le taux d’accès  à l’énergie moderne, notamment l’électricité, demeure faible. 60% des populations rurales n’ont pas d’électricité.

[1] Selon l’indice mondial de la performance de l’architecture énergétique « Global Energy Architecture Performance Index Report 2017 », publié au mois de mars 2017.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE