Economie : Les rideaux retombent sur la troisième édition de la CIEHC

0
1096

Le ministre des hydrocarbures, M. Jean-Marc Thystère Tchicaya, a procédé, le 25 avril 2017 à Brazzaville, à la clôture de la 3ème édition de la Conférence internationale et expositions sur les hydrocarbures en République du Congo (CIEHC3) en lieu et place du Premier ministre congolais, M. Clément Mouamba. Pagesafrik publie intégralement le communiqué final.

Communiqué final

Du 24 au 25 avril 2017, s’est tenue dans l’auditorium du Palais des Congrès à Brazzaville, la 3eme édition de la Conférence Internationale et Exposition sur les Hydrocarbures au Congo (CIEHC).

Les cérémonies d’ouverture et de clôture ont été placées sous le Haut patronage de Monsieur Clément MOUAMBA, Premier Ministre, Chef du Gouvernement de la République du Congo.

Deux temps forts ont marqué cet évènement : la cérémonie d’ouverture et le déroulement des travaux.

S’agissant de la cérémonie d’ouverture, quatre (4) allocutions ont été prononcées tour à tour par :

L’Administrateur-Maire de l’Arrondissement 3 Poto-Poto, représentant le Député Maire de la ville de Brazzaville ;

 le sponsor officiel de la Conférence : Monsieur Jérôme KOKO, Directeur Général, Président du Directoire de la SNPC et un sponsor privé Monsieur Pierre JESSUA, Directeur Général de la société TOTAL E & P Congo ;

 Monsieur Jean Marc THYSTERE TCHICAYA, Ministre des Hydrocarbures et

 Monsieur Clément MOUAMBA, Premier Ministre, Chef du Gouvernement.

Prenant la parole à son tour, Monsieur Jérôme KOKO a instruit les participants à la Conférence sur la place et le rôle de la SNPC dans le secteur des hydrocarbures au Congo.

Tout en mettant en exergue la volonté du Congo à stimuler son industrie pétrolière dans un environnement économique encore fortement marqué par le bas niveau du baril de pétrole, Monsieur Pierre JESSUA a souhaité un dialogue constructif et permanent entre toutes les parties prenantes de l’industrie pétrolière au Congo, afin de favoriser la poursuite durable des activités du secteur.

Dans son intervention, Monsieur le Ministre des Hydrocarbures a rappelé que cette 3ème édition de la Conférence s’est imposée comme principal évènement portant sur le pétrole et le gaz en Afrique Centrale, il rentre dans les grandes stratégies nationales consignées dans le programme de société Son Excellence Monsieur Denis SASSOU NGUESSO, Président de la République du Congo. Il a ensuite précisé que : «malgré le contexte économique difficile, l’industrie pétrolière congolaise a de nombreux défis à relever et les perspectives sont bonnes et nombreuses. Cela est caractérisé entre autre, par la tendance haussière de la production, qui devrait passer de 232.000bb/j en 2016 à 282.000bb/j en 2017 et à plus de 350.000bb/j en 2018 ».

Après avoir déploré le contexte international difficile pour l’industrie pétrolière, Monsieur le Premier Ministre a rappelé la place des hydrocarbures dans l’économie nationale, son impact aussi bien au niveau des recettes publiques et des exportations, qu’au niveau des emplois directs et indirects. Il a ensuite déclaré ouverte la 3ème édition de la Conférence Internationale et expositions sur les hydrocarbures au Congo.

La visite des stands a clôturé la cérémonie d’ouverture. Quarante huit (48) sociétés, dont sept (7) non implantées au Congo, ont participé à l’exposition.

Onze (11) sous-thèmes découlant du thème central ont été traités à savoir :

Session 1 : Le nouveau code pétrolier des hydrocarbures ;

Session 2 : Promotion du domaine minier ;

Session 3 : Activités principales, dernières informations et projet de développement ;

Session 4 : Champs matures et opportunités d’intégrer les nouveaux groupes contracteurs ;

Session 5 : Etablir un secteur gazier solide ;

Session 6 : Evolution de la technologie dans le domaine pétrolier et gazier ;

Session 7 : Infrastructures et opportunités ;

Session 8 : Activités aval pétrolier ;

Session 9 : Financer le développement des Hydrocarbures en République du Congo ;

Session 10 : Créer de la richesse au niveau local sur l’ensemble de la chaîne de valeur énergétique ;

Session 11 : Gestion de l’impact environnemental et social du secteur pétrolier.

Ces sous thèmes ont permis aux participants d’avoir des informations sur :

 le cadre juridique et fiscal du secteur pétrolier congolais,

 l’existence du domaine minier libre et en promotion,

 Les projets de développement des sociétés opérant au Congo,

 l’opportunité aux nouvelles sociétés d’intégrer le secteur pétrolier congolais,

 l’existence d’opportunités d’investissements sur le secteur gazier.

Les informations sur l’aval pétrolier, la gestion de l’impact environnemental et social ont également été données.

Les échanges intervenus après les exposés ont permis aux participants de mieux cerner les problématiques du secteur des hydrocarbures et des possibilités d’investissements.

LAISSER UN COMMENTAIRE