Didier Lacoste : Je ne chanterais plus jamais pour les Brazzavillois

0
397

Très remonté contre les Congolais de Brazzaville, suite à l’expulsion des Congolais de la RDC dans le cadre de l’opération « Mbata ya bakolo », l’artiste Didier Lacoste a déclaré qu’il ne chanterait plus jamais pour les Congolais de Brazzaville « après ce qu’ils ont fait à nos frères et sœurs ».

Visiblement marqué par cette opération, le chanteur kinois a fustigé le comportement des Congolais à l’égard de ses compatriotes dans un entretien accordé à notre confrère Congomikili. Avant d’appeler les autorités de Kinshasa à porter plainte contre le Congo voisin pour maltraitance, crimes et sévices contre les citoyens de la RDC.

Interpellé par le journaliste Herve Mbasi sur l’attitude que devaient prendre les artistes de la RDC vis-à-vis de cette affaire, le musicien a confié ne pas comprendre l’attitude des Congolais de Brazzaville qu’il considérait comme des frères alors que «nous les avons reçus chez nous à l’époque où ils étaient en guerre».

« Je me demande vraiment ce que l’on reproche aux Congolais de la RDC. Ils ont tué les nôtres et exposé la nudité de nos mamans. D’ailleurs, je ne chanterais plus pour eux et mes chansons n’iront plus chez eux », a-t-il lancé, constatant avec regret que ses voisins, les Congolais de Brazzaville, « ne savent pas ce que signifie le respect du bon voisinage. »

« Avez-vous une idée du nombre de mes cuisines et sœurs qui ont tout laissé là-bas et qui, aujourd’hui, commencent à me déranger. Les charges sont à nouveau revenues contre moi. C’est dire qu’ils (les Brazzavillois) ont vraiment très mal réagi ».

LAISSER UN COMMENTAIRE