La deuxième édition de la Semaine Africaine des Sciences du Next Einstein Forum commence dans 35 pays

0
1284

KIGALI, Rwanda, le 10 Septembre 2018,-(AMA)- Le Next Einstein Forum (NEF), une initiative de l’Institut africain des sciences mathématiques (AIMS) en partenariat avec la Fondation Robert Bosch, annonce aujourd’hui le début de la Semaine africaine des sciences dans 35 pays africains durant les mois de septembre, octobre, et décembre 2018.  

Les Semaines africaines des sciences du NEF sont dirigées par les Ambassadeurs du NEF, les champions locaux de la Science et de la Technologie, avec le soutien des acteurs locaux académiques, publics et privés et des partenaires, qui organisent trois à sept jours d’événements dans leurs pays pour promouvoir la science, la technologie, l’ingénierie et les mathématiques (STIM).

“L’année dernière, nous avons organisé la Semaine africaine des sciences dans 13 pays. Nous avons élargi à 35 pays cette année et nous sommes vraiment enchantés de voir à quel point les activités sont amusantes et pertinentes pour toutes les tranches d’âge. Les activités comprennent des expos scientifiques et des caravanes, des ateliers de codification, des hackathons, des compétitions de robotique, des sciences et des cocktails pour le monde des affaires, des conférences académiques innovatrices, la célébration des femmes dans les événements des STIM, des soirées cinéma, des visites d’industrie etc. Nous remercions Johnson & Johnson innovation ainsi que tous nos partenaires locaux, qui travaillent avec nous pour rendre l’éducation et les carrières en STIM attrayantes et nous attendons avec impatience de voir l’impact de la Semaine Africaine des Sciences du NEF dans les prochaines années,” a dit Madame Nathalie Munyampenda, Directrice Générale du Next Einstein Forum.

La Semaine Africaine des Sciences du NEF débute aujourd’hui en Zambie et se tiendra ensuite au Soudan, Bénin, Angola, Ouganda, Ghana, Guinée Bissau, Malawi, Swaziland, Gambie, Zimbabwe, Afrique du Sud, Lesotho, Tanzanie, Burundi, Sierra Leone, Burkina Faso, Somalie, Rwanda, Côte d’Ivoire, Cap-Vert, Congo Brazzaville, Mali, Togo, Nigéria, Éthiopie, Maroc, Namibie, Kenya, Guinée, Cameroun, Niger, Tunisie, Sénégal et Mauritanie. Chaque pays aura des activités spécifiques, conçues pour permettre aux citoyens de s’intéresser aux sciences au quotidien et aux scientifiques pendant trois à cinq jours.
“Au NEF, nous croyons en une innovation fondée sur la science, qui fait également place à l’innovation sociale et à l’innovation locale. Nous devons faire mieux pour relier la recherche axée sur la science à l’innovation que nous voyons tous les jours et qui améliore notre bien-être. Nous devons commencer jeune. C’est ce que nous faisons avec la Semaine Africaine des Sciences du NEF et d’autres activités d’engagement du public et nous invitons tout le monde à se joindre à nous dans cette entreprise.”, a dit Madame Munyampenda.
A l’avenir, le NEF étendra la portée de sa Semaine africaine des sciences à 54 pays d’ici 2020. Au-delà des chiffres, le NEF espère que la Semaine Africaine des Sciences comprendra des activités majeures dans les écoles et les universités et débouchera sur une collaboration concrète entre le milieu de la recherche et le secteur privé.
En ligne avec la Déclaration de Kigali, du NEF, publiée lors de la deuxième Rencontre Internationale biennale du NEF 2018 qui s’est tenue à Kigali au Rwanda, la Semaine Africaine des Sciences placera l’engagement du public au cœur de l’agenda scientifique de l’Afrique. La prochaine édition de la Rencontre Internationale du NEF se tiendra à Nairobi en mars 2020 sous le patronage de Son Excellence, Monsieur Uhuru Kenyatta, Président du Kenya.

LAISSER UN COMMENTAIRE