Deux incontournables ouvrages de la rentrée littéraire de Dieudonné ZÉLÉ

0
714

En ce mois de septembre 2018, l’écrivain congolais Dieudonné ZÉLÉ fait une entrée remarquée sur la scène littéraire avec deux magnifiques ouvrages : “Chemin de lumière” (un livre de spiritualité autoproduit) et “La créole de Papaïchton”(un roman publié chez Kounzila-Editions).

Chemin de lumière (spiritualité)

C’est celui là qui apporte, humblement, sa petite pierre à l’édification du Temple des philosophes de l’unité et de la tolérance. En effet,  Nul  en ce monde ne peut prétendre détenir, à lui tout seul, toute la Vérité, même révélée par un messager divin, un prophète ou une divinité. C’est pourquoi, nous avons besoin de mettre, bout à bout, nos parcelles de lumière, parfois contradictoires ou même opposées, en apparence.

Nous avons besoin de réunir les bribes de connaissances que diffusent nos églises, nos temples, nos synagogues, nos mosquées, nos religions traditionnelles, nos quêtes philosophiques, individuelles ou organisées, pour tenter de percer, tous ensemble, et pour le bien de tous, la Vérité Ineffable qui se cache derrière le mystérieux voile d’Isis.

La  créole   de   Papaïchton (roman)

Dans ce roman, Dieudonné ZÉLÉ nous invite à un voyage initiatique au cœur de la société guyanaise à la découverte de ses rapports complexes avec le monde des noirs-marrons : les gens du fleuve.

Là-bas, cette branche, bien au-dessus de l’eau brune, en plein courant, juste avant un tourbillon en forme d’entonnoir, quel excellent plongeoir ! Quel magnifique plongeon ! Ekondi Akala plongea juste derrière elle. Depuis quelque temps déjà, il n’allait plus à l’école. Il rôdait autour de la case de madame Tessier, exerçant une surveillance discrète, une garde rapprochée invisible mais rigoureuse et jalouse autour de sa belle créole au cœur endolori. Il n’aurait pas fallu que d’autres voyous refissent le coup du viol. Ils n’auraient pas eu affaire à une faible femme cette fois-ci.

Le style, l’âme de l’écrivain ZÉLÉ

Qu’il s’agisse de “Chemin de lumière” ou de “La créole de Papaïchton”, vous trouverez assurément votre bonheur, par le style particulier de l’auteur qui démontre dans ces deux ouvrages sa virtuosité, sa maîtrise de la langue française et sa manière de communiquer avec le lecteur. Des ouvrages à découvrir absolument, pour ne rien rater de l’actualité littéraire de celui qui est considéré aujourd’hui, comme la figure déterminante de la poésie contemporaine.

Qui est Dieudonné ZÉLÉ ?

Romancier et poète. Né en 1944 à Dongou (Congo-Brazzaville). Après des études à la faculté des Lettres et Sciences humaines de l’université de Bordeaux, il a été professeur d’anglais au lycée Sainte-Marthe à Angoulême.

Il est l’auteur de 23 ouvrages parmi lesquels des romans où se mêlent :

l’Afrique et l’exil : La Feuille morte (L’Harmattan. 2001), Les tribulations de n’Doumbé (Société des écrivains. 2003),

la Guyane, ses nègres marrons et ses problèmes d’identité : Marie Passoula (L’Harmattan. 2001, Prix du Haut Poitou. 2004),

 la guerre d’Algérie et l’attachement religieux : Le disparu de Lourdes (Société des écrivains. 2002).

Il a publié aussi une Grammaire anglaise en trois volumes (BPI 2003) et deux recueils de poèmes : Variations sur un air du temps (Société des écrivains. 2003) et Le survivant (2013, 1er prix de poésie de la Société des écrivains de Poitou-Charentes. 2014 – Photo).

Par ailleurs, il a donné des conférences à l’Académie d’Angoumois sur le contexte de son roman Marie Passoula, sur la littérature africaine partagée entre des langues régionales et les langues issues de la colonisation : l’anglais et le français, sur la saga des Noirs : de la plantation à la Maison Blanche.

Sa sensibilité particulière comme son approche de l’Afrique et de la francophonie apportent à l’Académie d’Angoumois un autre regard sur la culture française. Élu le 18 novembre 2013.

Clément Ossinondé

LAISSER UN COMMENTAIRE