Deuil : Décès du comédien Dieudonné Excel Ifissa

0
545

Le comédien et inspecteur des collèges, Dieudonné Excel Ifissa, un des pionniers de la comédie et de l’humour aux côtés du célèbre humoriste Kaba Ndoudi alias Kabas, est décédé le 9 novembre 2017 à Dolisie des suites d’un accident de circulation. 

Selon une source proche de la famille, cet accident a eu lieu il y a deux semaines. Il avait été fauché par un véhicule de la police pendant qu’il était en stationnement sur sa moto de marque Yamaha.  Cet ancien élève du lycée Karl Marx a commencé sa vie artistique dans l’orchestre de ce lycée de Pointe-Noire «Les patriotes» avant d’aller jouer dans la troupe théâtrale Ferdinand Mouangassa, de chanter aux côtés de l’artiste-musicien Kali Djatou dans sa célèbre chanson «Premier salaire».

«Je ne sais même pas si je suis humoriste», se défendait-il lors dans une interview accordée en septembre 2017 à Sibiti au site pagesafrik.info. Il affirmait avoir hérité ce talent de son grand-père qui était, dans son état de cécité, un des meilleurs chanteurs et un des meilleurs batteurs de tam-tam de son village. Il indiquait également que tous ceux qui sont des contrées Pounou et Bouissi savaient que sa mère était aussi une conteuse de renom.

Outre ces deux membres de sa famille, Dieudonné Ifissa a aussi connu l’influence des artistes comme Mangobo du Congo-Kinshasa et KabaNdoudi. «La comédie a joué un rôle prépondérant pour m’aider à vaincre ma timidité», confie-t-il. Au cours de sa tendre enfance, il se demandait toujours s’il était capable de prendre la parole en public parce que la timidité était son principal mal.

«Je suis plus à l’aise dans la comédie», ajoutait Ifissa qui ne s’estimait pas dans son assiette dans la chanson.

C’est aux côtés de Kaba Ndoudi qu’il rencontre le premier vent du succès avec la mise sur le marché de la cassette «La conférence de presse» en 1988. Pour lui, Kaba Ndoudi a dépassé l’étape d’ami, c’est un parent. Lorsqu’il a appris qu’il avait appris la dégradation de l’état de santé, il avait quitté son domicile et s’était installé chez lui pour mieux lui apporter son assistance.

LAISSER UN COMMENTAIRE