Démission de Clément Mouamba : Le Congo-Brazzaville dans l’attente d’un gouvernement « efficace et porté sur l’action»

Le départ du Premier ministre intervient dans un contexte économique et financier difficile

0
632
Le Premier ministre démissionnaire, Clément Mouamba.

Les Congolais sont dans l’attente d’un nouveau gouvernement, deux jours après la démission du Premier ministre. Pour rappel, Clément Mouamba a présenté mercredi 16 août la démission de l’équipe gouvernementale qu’il dirigeait depuis avril 2016 au Président de la République Denis Sassou Nguesso qui l’a acceptée.

Il est évident que cette démission a été motivée voire précipitée par la grave crise économique et financière que traverse le Congo et à laquelle le chef de l’Etat a fait allusion dans son discours à la Nation du 14 août dernier.

Il avait notamment déclaré que « notre pays connaît des difficultés réelles. Vous devez le savoir. Personne ne doit les dissimuler. Ces difficultés étaient au départ financières. Elles gagnent aujourd’hui le champ économique en général ».

Pour faire face à cette crise et la surmonter, Denis Sassou Nguesso avait estimé qu’« il nous faut simplement nous organiser, mieux nous organiser, à tous les niveaux de la société, du sommet à la base de l’Etat, de l’élite entrepreneuriale aux salariés de base, du secteur public au secteur privé ».

Dans ce message très attendu, il avait ajouté aussi que « je vais devoir m’appuyer sur un gouvernement efficace et résolument porté sur l’action. Un gouvernement qui sera entièrement mobilisé pour mettre en œuvre des réformes hardies et des politiques appropriées, afin de relancer la machine économique nationale, d’accélérer la sortie de crise, et de mettre l’ensemble du pays « en marche vers le développement ».

D’où la démission de l’actuel gouvernement et son remplacement par une équipe à la hauteur de la crise et des enjeux du moment.

Signalons que les membres du gouvernement démissionnaire assurent, chacun en ce qui le concerne, l’expédition des affaires courantes et urgentes jusqu’à la formation d’un nouveau gouvernement, a indiqué jeudi 17 une noté du chef de l’Etat.

LAISSER UN COMMENTAIRE