Décomplexer les étudiants et chercheurs vis-à-vis de l’entrepreneuriat

Le premier challenge franco-marocain de l'entrepreneuriat se tiendra les 19 et 20 mai à Casablanca.

0
659
Le campus Casablanca d’Emlyon business school abritera le vendredi 19 et samedi 20 mai la première édition du challenge franco-marocain de l’entrepreneuriat. 
Organisée par l’ambassade de France au Maroc, l’Institut français du Maroc, France Alumni Maroc et Emlyon business school campus Casablanca, la première édition de ce challenge réunira pendant deux jours quarante challengeurs dont 32 étudiants provenant de grandes écoles marocaines et françaises d’ingénieurs et de commerce et huit doctorants du programme CIFRE (Convention industrielle de formation par la recherche).
Renforcer les interactions entre le monde économique, les établissements supérieurs de formation et le monde de la recherche tout en consolidant les liens entre la France et le Maroc. Tels sont les principaux objectifs de ce concours qui se déroulera dans les locaux du campus Casablanca d’Emlyon business school.
A travers ce concours, il est aussi question de « décomplexer les étudiants et chercheurs vis-à-vis de l’entrepreneuriat, tout en favorisant la coopération entre la France et le Maroc », ont indiqué les organisateurs lors d’une rencontre tenue récemment au campus Casablanca d’Emlyon business school.
« C’est la première fois qu’on réunit autour d’un challenge de l’entrepreneuriat autant d’écoles marocaines et françaises, d’ingénieurs et de commerce, et des doctorants d’un programme  CIFRE », a indiqué Christophe De Beauvais.
Pour cet universitaire auprès de l’ambassade de France à Rabat, attaché de coopération scientifique et universitaire, l’idée générale est que les jeunes de ces écoles apprennent à se connaître et à travailler ensemble sur des projets d’entreprise qui répondent à des besoins du Maroc ou de l’Afrique dans une perspective « durable ».
A noter que les étudiants et doctorants concourant à ce challenge travailleront ensemble dans un cadre pluridisciplinaire, multiculturel et multi-niveaux sur des thématiques d’innovation pour développer un projet d’entreprise.
Pendant deux jours, huit équipes de cinq étudiants d’écoles d’ingénieurs et de commerce ainsi que des doctorants du programme CIFRE devront simuler la création d’une entreprise et se montrer créatifs afin de convaincre les jurys qui désigneront le meilleur projet et le grand gagnant du Challenge 2017 lors de la grande finale prévue le 20 mai au Four Seasons Hotel Casablanca.
Mais auparavant, « chacune de ces équipes et des jeunes qui les composent ont pu choisir des sous-thématiques qui portent villes durables, énergies renouvelables et distribution, nouveaux services à la personne, transports d’avenir, formation des jeunes et numérique ainsi que le développement social », a expliqué Christophe De Beauvais.
« A travers l’organisation de ce challenge, on a essayé de casser toutes les  idées reçues et on a voulu promouvoir l’entrepreneuriat et pousser à ce qu’il se développe au Maroc », a pour sa part indiqué Tawhid Chtioui, directeur général Emlyon business school Afrique, rappelant que le nombre d’étudiants créant une entreprise reste faible.
« A l’Emlyon business school, on a près de 20% d’étudiants qui créent leur propre entreprise, soit dès la sortie des études, soit dans les trois ans qui suivent. Au niveau national, on est à peine à 2 à 3% seulement d’étudiants qui y parviennent. Donc, ce challenge vise aussi à stimuler l’entrepreneuriat en essayant de donner goût aux étudiants à entreprendre », a-t-il soutenu.
Signalons qu’un mois avant la compétition, qui est soutenue par plusieurs partenaires privés et institutionnels, des équipes ont été mises en contact via une plateforme d’échanges et ont commencé à développer à distance en étant accompagnées d’un coach, leur projet d’entreprise.
Notons aussi que la grande finale se déroulera en présence des membres du jury, des participants et de leurs proches, des coachs, des boursiers de la Fondation marocaine de l’étudiant des gagnants du concours Facebook et autres invités. Elle sera précédée d’un débat autour des écosystèmes de l’entrepreneuriat entre les membres du jury, animé par Hanaa Foulani.
Enfin, comme l’ont précisé les organisateurs, l’équipe gagnante recevra un chèque d’un montant total de 40.000 dirhams et des lots de coaching personnel.

LAISSER UN COMMENTAIRE