Déclaration de l’Union congolaise des républicains (U .C.R)

0
594

TRIBUNE. Le 26 avril 2019, le ministre de l’intérieur et de la décentralisation , Mr Zéphyrin MBOULOU a convoqué et entretenu certains partis politiques et certaines personnalités se réclamant du « CENTRE » à la surprise générale.

L’U.C.R, le premier parti du Centre au Congo et parti reconnu par le ministère de l’Intérieur, relève la manière chevaleresque avec laquelle elle a été ignorée.

Elle craint que la notion du centre politique ne soit galvaudée. Le centre politique n’est pas le non-alignement politique ; le Centre politique est un positionnement politique entre la « GAUCHE » et la « DROITE », c’est la recherche de consensus et le rejet de la violence dans la gestion du pays.

C’est pourquoi, au terme de la loi Congolaise sur les partis, un parti du Centre politique n’est pas celui qui se prévaut du nombre de ses élus encore moins d’une personnalité qui s’autoproclame « CENTRISTE ».

Le Centre est composé des partis, le centre est pluriel mais il est composé des partis. Telle fut la position que fit triomphée Feu le professeur COME MANKASSA, Président Fondateur de l’U.C.R et défenseur du mouvement Centriste à la conférence nationale souveraine. 
Il avait fait transcender le clivage pouvoir/opposition tant la différence était difficile à dessiner entre les deux composantes.

Ainsi, les déclarations que suscitent la rencontre précitée, pour la représentation des centristes auprès de l’organe chargé des élections au Congo, ne vont connaitre leur épilogue que par la rencontre des partis du centre reconnus par le ministère, pour faire les propositions consensuelles.

Le gouvernement devra réguler dans ce sens Et l’U.C.R invite à cette rencontre le plus rapidement possible, au lieu de se donner en spectacle.

Fait à Brazzaville, le 29 Avril 2019

Le Secrétaire aux Relations avec les institutions nationales et internationales

Jean Marie BITOULOU

LAISSER UN COMMENTAIRE