Pagesafrik.info

David Tochino BINIAKOUNOU, Génial rythmicien d’une grande habileté

David Tochino BINIAKOUNOU.

Imprégné par l’esprit du cinquantenaire des indépendances africaines.

L’histoire de la célébration du cinquantenaire des indépendances africaines retiendra sans nul doute le nom de David TOCHINO BINIAKOUNOU, musicien, auteur compositeur et poly-instrumentiste, pour avoir consacré à cet événement continental deux tâches qui constituent le plus sûr des moyens de sensibiliser les opinions nationales sur le fait que la musique force décisive dans le développement économique et social, puisse permettre la meilleure utilisation des artistes à travers les actions précises et ordonnées.

Deux tâches passionnantes, symbole moteur et vital de la musique africaine, d’une part, et du développement économique et social après la décolonisation, d’autre part, ont marqué l’activité principale de David TOCHINO au cours de la Semaine Culturelle commémorant les 50 ans des indépendances africaines, qui s’est tenue à HEROUVILLE SAINT CLAIR (Calvados) du 01 au 05 juin 2010.

I – THEMES DES CONFERENCES ;
La Semaine Culturelle a donné lieu à quatre conférences-débats sur divers thèmes dont :

1 – « Le rôle primordial joué par les politiques africains dans le développement économique et social, après la décolonisation ». Thème qui a été développé par l’écrivain et journaliste Noël KODIA. Tout comme le thème : « Pourquoi l’Afrique est plus pauvre aujourd’hui qu’il y a cinquante ans » développé par Louis NTCHANGA, maire de la ville camerounaise de LOUM, Tous les deux thèmes suivis des débats très constructifs et instructifs, dans l’amphithéâtre universitaire d’Herouville St Clair comble de monde où se sont mêlés des participants de divers horizons géographiques.

2 – « Les éléments vitaux de l’identité culturelle africaine à travers les actions menées par les artistes africains » ont constitué le volet du troisième thème, très attendu par le public, qui, une fois de plus a montré son intérêt pour la culture africaine. Il a donné, un peu plus d’importance à la musique, avec de nombreuses questions sur son évolution et sur la possibilité de rester profondément enracinée dans la tradition négro-africaine. Un tournant décisif pour la visibilité du passé.

Soukouzouk Orquestra

II – L’ALBUM DU CINQUANTENAIRE : « Africa…. Déjà 50 ans »
La Semaine Culturelle d’Herouville-St Clair, non seulement a permis aux participants de se faire une idée du chemin parcouru et des résultats obtenus, au cours du cinquantenaire des indépendances africaines, mais à surtout été marquée par la réalisation d’un album qui porte le titre très significatif : « AFRICA…Déjà 50 Ans ».

Un album sur lequel souffle l’esprit du Cinquantenaire des Indépendances Africaines. David TOCHINO aligne ici, ses trouvailles à une allure torrentielle, dans le cadre qui lui convient le mieux, celui de la « Rumba-Soukous », avec l’assistance d’une section rythmique de grande qualité. Au beau milieu de ses exploits David TOCHINO a réuni des musiciens et musiciennes d’horizons divers et tenté une synthèse de leurs différents idiomes à travers des thèmes profonds d’un répertoire d’une grande importance historique. Le résultat est étonnant, bien ficelé, truffé d’éclairs de virtuosité. Une œuvre militante qui a sa place dans la musique africaine contemporaine.

III – QUI EST David TOCHINO BINIAKOUNOU ?
Pour ceux qui le découvrent maintenant, il est avant tout : un grand spécialiste de la percussion et des danses africaines. Animateur et formateur, il enseigne les deux activités en milieu scolaire et dans les MJC (Maison des jeunes et de la culture) à Herouville et à Caen. (Calvados)

– Auteur compositeur, arrangeur, chanteur guitariste, percussionniste, l’Orchestre Super Tembessa en 1973 est son véritable premier groupe, puis « African Negro Mokanda » de Pointe-Noire.

– Successivement de 1976 à 1977, il fait un parcours séduisant dans les groupes « Cercul Jazz », « SBB », « Negro Band- Mbunzila ». 1978, un bref passage dans l’orchestre de la jeunesse (8 Février) sous la direction de Denis LOUBASSOU, avant d’être membre fondateur de ATC Music, et de marquer sa présence au studio Veve à Kinshasa par la sortie d’un album, l’un des plus grands succès de l’année : « Biangana ». Le lien avec l’orchestre de Jeunesse n’étant pas interrompu, il participe avec lui au 11ème Festival mondial de la jeunesse à Cuba.

1980 – TOCHINO donne sa pleine mesure sur un 33 cm réalisé au Nigéria. Progressivement il dégage son propre style, tout en collaborant de manière épisodique avec tous les grands groupes du Congo qui l’a accueilli.

Immigré en France depuis le 1er Avril 1982 David TOCHINO compte voici plusieurs années parmi les producteurs de musique chevronnés. A son actif : un orchestre « Soukouzouk Orquesta », un studio d’enregistrement haut de gamme avec des conditions d’enregistrement absolument bénéfiques pour la promotion des jeunes talents. Contact : couleurcalao@fre.fr Tél. 0661514871