Conseil des ministres : Début des discussions avec le Fonds Monétaire International courant septembre 2017

0
418
Thierry Moungalla‏, Ministre de la communication et des médias, porte-parole du gouvernement. @ThMoungalla

Le Conseil des ministres a annoncé, le 26 août 2017 à Brazzaville, le début des discussions avec le Fonds Monétaire International (FMI) prévu pour courant mois de septembre 2017.

Le Président de la République qui a présidé ce premier conseil des ministres du gouvernement du 26 août 2017, a également instruit sur la nécessité de la remise en service du Chemin de Fer Congo Océan (CFCO), axe de communication majeure pour l’économie congolaise et pour les populations. Ces infrastructures sont trop souvent prises en otage par les bandits armés à la solde de M. Frédéric Bintsamou, alias Ntumi, ainsi que la sécurisation de la route lourde de Pointe-Noire à Brazzaville.

Il a aussi  demandé au Premier Ministre, Chef du Gouvernement, de mettre en place un Comité ministériel réunissant les départements compétents, afin de résoudre cette question et la mise en place rapide d’un Comité interministériel de lutte contre les érosions, notamment pour les villes de Brazzaville et de Pointe-Noire afin de prévenir toute catastrophe éventuelle, comme certains événements récents, dont ceux survenus dans la République sœur de Sierra-Leone.

Le Congo ne connait ni banqueroute ni faillite

Le président Sassou N’guesso a ajouté que plus globalement, le Congo ne connait ni banqueroute ni faillite mais qu’il traverse simplement un moment difficile, qui sera surmonté avec la contribution et la participation de tous et de chacun.

Le Président de la République a en outre exigé du Gouvernement la prise de mesures nécessaires afin que l’ensemble de l’édifice institutionnel soit opérationnel avant la fin de cette année.

Abordant les urgences qui marqueront les prochaines semaines, il a indiqué que, bien entendu, et compte tenu de leur importance, les membres du Gouvernement devaient se mettre, individuellement et collectivement, immédiatement au travail, et ce sous sa supervision et sous la direction du Premier Ministre, Chef du Gouvernement. Il a rappelé qu’il attend donc, et le peuple l’attend avec lui, un Gouvernement efficace et porté sur l’action.

C’est ainsi qu’il a appelé le Gouvernement à se lancer à ses côtés dans la bataille, soulignant que seule la volonté ferme et inébranlable des plus hautes autorités du pays serait en mesure d’insuffler au peuple l’espoir et l’optimisme nécessaires au redressement de notre pays.

A cet égard, il a conclu sur le fait qu’il n’était pas question de vacances ou de congés sous quelque forme que ce soit, pour lui-même et pour les Membres du Gouvernement à peine constitué, et ce compte tenu du programme chargé des prochaines semaines.

LAISSER UN COMMENTAIRE