Congo. L’obsession de l’UPADS les gagne

0
263

TRIBUNE. Evrard Nangho, en son âme et conscience, a librement publié, dans les réseaux sociaux que l’UPADS est un Parti infiltré au sein des diasporas congolaises.

Comme si l’UPADS était au service de je ne sais quelle organisation où l’UPADS rendrait compte de son état de relayeur d’informations puisées au sein desdites diasporas.

Une affirmation grave d’ Evrad Nangho, dans un contexte politique congolais sensible, aux enjeux politiques majeurs où prédominent le combat et autres efforts des patriotes congolais pour une alternative nouvelle dans leur pays.

Mis au défi de diffuser les indices précis de cette infiltration de l’UPADS, Evrad Nangho s’est évanoui dans la nature. Ce qui laisse penser qu’Evrad Nangho et peut-être, également, d’autres personnes, prennent leur malin plaisir à détricoter l’UPADS. Étant obsédés par ce Parti.

Une posture non éloignée de ces élucubrations versées sur la toile, plaçant la rencontre de Mme Claudine Munari avec la diaspora patriotique de Paris, le 20 septembre 2020, sous le signe de l’UPADS.

Alors que Mme Claudine Munari, femme engagée, défenseur des causes justes au Congo, offre, à la face du monde, la preuve de son talent à se battre pour un avenir meilleur de son pays.

Jusqu’à sa disparition, le 23 août 2020, à Perpignan, le grand homme qu’a été le Président Pascal Lissouba, hantait les esprits, même hors du pouvoir. Voilà que cette hantise gagne l’UPADS, son Parti. Ce sont là des signes que l’UPADS a encore et pour longtemps une représentation positive au sein de la nation congolaise et est disposé à y jouer un rôle déterminant.

Ouabari Mariotti (Membre de l’UPADS)

Paris le 23.09.2020.

LAISSER UN COMMENTAIRE