Congo. Le pari de l’artiste Djoson Philosophe

0
233

Signé par l’un des plus impressionnants et authentiques chanteur de musique afro-caribéenne du moment, Djoson Philosophe présente « Multicolore », un des plus beaux albums jamais signés par le groupe « Nkolo Mboka ». Un chef-d’œuvre absolu.

Cette nouvelle interprétation, qui prend place après les deux dernières, « The Winner » (2013) et « Opaio » (2014), est peut-être celle qui a recouvré une véritable énergie nouvelle, une conviction que laisse cet album en le définissant comme « le plus enthousiasmant » et sans doute «le plus spécifique ».

Du même coup, Djoson Philosophe situe son pari au niveau le plus délirant pour s’imposer comme l’un des « salsero », « jazzmen », « rumbero » et « folkmen » les plus franchement actuels et les moins orthodoxe.

Djoson Philophe, un parcours atypique

Voilà plus d’une vingtaine d’années, l’authentique chanteur Djoson Philosophe réunissait autour de lui un groupe de musiciens ressentant la nécessité impérieuse de jouer ensemble. Il venait de créer son super groupe« Nkolo Mboka ». Un genre folk moderne dénommé « Swèdè Swèdé », « Ibodo », avant d’aborder la « Rumba moderne », puis évoluer dans une suite logique ; créer un pont entre l’Afrique et l’Amérique latine, à travers des rythmes comme la Samba brésilienne, le Son cubano, la Salsa, le Zouk, le compas et diverses variétés.

C’est comme ça que Djoson Philosophe envisage l’avenir. Il joue ce qu’il aime, il connait son rôle et ressent profondément ces musiques afro-caribéennes, aussi variées que les paysages des Amériques, reflètent les aléas de son peuplement.

En effet, Djoson Philosophe est conscient d’incessantes transculturations qui ont accentué l’osmose entre les genres, les divers registres, traditionnel, populaire, classique, profane, religieux, qui se sont, sans préjugés mutuellement fécondés, et de nombreux compositeurs et interprètes de musique populaire possèdent une formation classique poussée.

Djoson Philosophe : On a dit de lui, « qu’il est d’une génération qui essaie de trouver une note, une seule peut-être, qui signifie quelque chose et non pas un paquet de notes qui ne signifient rien. Au point où s’il possède à fond sa voix, son instrument, et la musique qu’il joue est bien afro-caribéenne ».

Qui est Djoson Philosophe ?

Artiste, musicien, chanteur, auteur, compositeur, il est également chorégraphe-arrangeur.

Il est auteur de 4 albums et 1 single : « Sacrifice » (1999), « 10/10 » (2005), « The winner » (2013), « Opaio » (single 2014) et « Multicolore »(2020).

Confronté aujourd’hui aux tendances les plus vives de la musique de l’Afrique et des Amériques, et à travers le « Multicolor » Djoson Philosophe vient peut-être de recouvrer une énergie nouvelle, une conviction qui devrait lui permettre d’éviter l’asphyxie, de communiquer davantage avec les grands publics à travers le monde, comme en témoigne ce parcours absolument élogieux :

 – 2011 – Rencontre des professionnels des musiques de l’Afrique Centrale et dans la région des grands lacs et initié par la Francophonie Kinshasa (RDC) 

2013 – Festival des musiques noires à Salvador de Bahia (Brésil)

2015 – Rencontre musicale à la Playa Larga de Matanza (Cuba)

2017 – Festival des meilleurs instrumentistes d’Afrique (MIA)

2018African Music Awards, Afrima 5eme éditions. –  Trophée Studio 210 – Représentation de la musique congolaise au 3eme Congres de la culture, sport et jeunesse de l’Union Africaine, à Alger (Algérie)

2019 – Prix d’excellence pour la visibilité de la musique congolaise à l’étranger – Distinction honorifique par l’Ambassade fédérale de Russie. Prix de la réincarnation des deux rives Brazza-Kinshasa. Trophée Pool Malebo Awards.

Du coup, Djoson Philosophe situe son pari au niveau le plus délirant : en conservant et en amplifiant des nouvelles notions dont le thème, l’harmonie, la mélodie et de s’imposer avec force auprès des grands publics actuels et avide de la musique savante.

Clément Ossinondé

LAISSER UN COMMENTAIRE