Congo/Justice : Christian Roger Okemba ne se reconnaît pas dans les détournements

0
498
Christian Roger Okemba

L’ancien président du Conseil municipal et départemental de Brazzaville, maire de la ville, Christian Roger Okemba, accusé de détournement de un milliard 250 millions de Fcfa, a déclaré, le 6 juillet 2020 à Brazzaville, ne pas se reconnaître dans les accusations portées contre lui.

M Okemba a fait cette déclaration à l’ouverture devant le Tribunal de Grande Instance de Brazzaville en sa session criminelle. Il a comparu en compagnie de sept coaccusés, dont l’ancien directeur général du budget, Nicolas Okandzé, et la directrice du centre hospitalier de Makélékélé, Mme Anastasie Eléonore Okemba, qui ont eux aussi nié les faits.

S’adressant à l’ensemble des acteurs poursuivis dans cette affaire, pour la manifestation de la vérité dans ce dossier, le procureur général, M. Michel Oniangué, a déclaré qu’il n’était pas donné à qui que ce soit de braver les intérêts de la vie en communauté.

Il les a exhortés à exercer leur métier pour faire triompher la légalité. Il y a au total 41 affaires programmées pour cette session criminelle, a-t-on appris. Selon le procureur général, ce nombre pourrait être modifié du fait d’autres dossiers en cours de traitement.

Le président de la Cour criminelle, M. Christian Oba, a évoqué la notion juridique relative à la présomption d’innocence. D’après lui, tant que l’accusé n’est pas condamné, il jouit de la présomption d’innocence.

Cet argent détourné aurait été versé dans le compte d’une structure privée à la banque sino-congolaise pour l’Afrique, selon le courrier du ministre de l’intérieur et de la décentralisation, M. Raymond Zéphirin Mboulou, ordonnant le blocage dudit compte, en février dernier. Le procès se poursuit et l’enquête de moralité va débuter le 8 juillet 2020.

Florent Sogni Zaou

LAISSER UN COMMENTAIRE