Congo. Des relents de confusion dans les pouvoirs des Conseils Municipaux

0
484
Ouabari Marioti

TRIBUNE. Je lis que le Maire de Brazzaville, en remplacement de Mr Okemba, révoqué pour malversation par le Gouvernement, sera élu le 22 mai 2020.

D’où vient il alors que certains Maires congolais sont élus, d’autres nommés, à l’image de ceux qui viennent d’être désignés par Décret du Président de la République.

Décret où une Dame, donnée décédée, a été primée dans une ville secondaire du Sud du pays.

Et comment expliquer, par ailleurs, que les Maires qui tirent leur légitimité des Conseils Municipaux sont révoqués par le Gouvernement…

Les Conseils Municipaux, par la règle de la majorité, ne sont ils pas en droit de remplir cette disposition?

D’autant que le Gouvernement, organe exécutif, ne pourrait se substituer aux Conseils Municipaux élus.

Il y a, comme un parfum de confusion des rôles, dans les pouvoirs des Conseils Municipaux et ceux du Gouvernement dans la nomination et la destitution des Maires.

Aimerai comprendre.

Paris le 13 mai 2020

Ouabari Mariotti

Membre de l’UPADS.

LAISSER UN COMMENTAIRE